Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
http://miiraslimake.hautetfort.com/

">
puisque le nouvel over-blog est une vraie merde mon futur blog sera (y aller regarder dès maintenant) : http://miiraslimake.eklablog.com
QuAnd celui-ci s'arrêtera il faudra aller chercher la suite à cette adresse
VOXimage.png
  "Sur vojo de l'vivo nun vagas mi sola,
Senzorge al kie la tempo min blovas;
Ĉar, kvankam min celus eĉ vorto konsola,
En aĝ' mia nuna mi vivi ne povas" (Edmond Privat)Presidentielles 2012 sortie de l'euro 
Union populaire republicaine
q uand ce blog s'arrêtera il faudra aller le chercher sur cette adresseand celui-ci s'arrêtera il faudra aller le chercher à cette adresse

Texte Libre 1 en-tête

VIVE LE MRAP ! VIVE LES CATHOLIQUES !

le scandale du siècle Durant 50 ans on a cultivé l'horreur de l'URSS son totalitarisme, sa barbarie cauteleuse, ses flics puants, son intrusion dans la vie privée des gens, on nous a fait peur de ce contre-modèle c'était l'abomination le danger qu'on opposait à nos pays civilisés et libres Et dire qu'on était prêt à faire la guerre pour ne pas tomber dans une telle société maintenant on les imite! en pire ! u-p-r Asselineau le seul qui interdira les RFID LA Banque Centrale Européenne n'est « INDÉPENDANTE » que d'une seule chose : DU SUFFRAGE UNIVERSEL  Arnaques de la GRANDE DISTRIBUTION Turquie état policier barbare pour nos enfants nos familles la société Refus TOTAL directive scélérate Les américains ont PEUR de s'indigner c'est le but recherché Morts etat-d'Anne  LES MOTS argument de mouton fasciste DEFENSE des DATES seuls ceux qui ont connu ça comprennent horreur Mépris des gens atteintes à leur dignité et conditions de vie ce qui viendra après LES LABOS  Marksaj studoj

à BAS l'invasion amerloque ! à bas l'anglicisation obsessionnelle d'OVER-BLOG !!!

Recherche

Texte libre 2 en bas à droite

Un seul Etat ce n'est pas l'apocalypse ni la fin du monde

on n'avait plus entendu ce genre de propos depuis la fin de l'URSS et du KGB

avant la purification ethnique 
v"ce qu'il y a de terrible quand on cherche la vérité c'est qu'on la trouve"
v Kawther Salam
ECOUTER en LISANT:

un peu de métaphysique

un chagrin insondable

v Shajarian :

Kazi Nazrul Islam le grand poète bengali


Dum vivas mi :

*Le Temps des Fleurs (et le temps où Dalida vivait)

* Un jour tu verras 

Steve Reich:

 

BRUCH le plus puissant concerto 

Ils disent

 Natacha Atlas :


Savoir, résister, avant qu'il ne soit trop tard

des choses que vous n'avez pas vues à la télé

(que réfléchissent ceux qui se chauffent au fuel: Est-ce que vous retrouvez vos chaudières effondrées après une nuit de fonctionnement?)

v la fatwav les humanistes commencent à prendre peurv Espace Libre

par exemple

les "experts" en qui on met notre confiance sont achetés et mententv

SAVEZ-VOUS QUE MAINTENANT IL Y A UN DICTIONNAIRE chinois- français SUR INTERNET ?

v sud de l'Iran
v les couleurs de l'INDE

v mousselines: "vents tissés" disaient les romains

histoire de l'INDE - 1ère partie

nostalgie d'Alger

l'argentine  est un des plus beaux pays au monde
v à la frontière Sino-Mongolev monts Altaï en Sibérie:  Fabuleux !v la Pologne

on vous donne des idées caricaturales sur les gens,
les trouvez-vous vraiment "constipés" ces iraniens? :
sauf comme tout le monde quand ils sont sur la  tombe de leur mère

v devant une logique comme celle-là le refus doit être total ! v  

Un texte capital à lire "comme boivent les poules: en relevant fréquemment la tête pour faire couler" : Le racisme anti-pauvres

toutes les espèces végétales et animales aves liens images etc
 SEA SHEPHERD

La végétation d'Uruguay

TOUTE l'actualité scientifique

DANIEL faisait partie du "Mouvement du Graal"en mémoire de lui les voici

présentation

 

v ATTRACTEURS ETRANGES v fractales v Morphogénèse

v NOUVEAU ! Un portail sur le monde musulman

carnets de poésie

Comte-Sponville

MES PIEDS SE SONT SEPARES DE TES PIEDS

La nature vampirique du capitalisme actuel qui vit de suçer la vie des êtres et des peuples":
Le capitalisme est devenu le plus grand ennemi de  l'individu
vie cauchemardesque des américains de classe moyenne
v une vision autoritaire et monochrome de la société


archives totales ">

texte libre 3 = vrai accès aux archiv

2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 20:47
par Gaither STEWART :

Rome. C’est un processus d’accumulation, la fin du capitalisme mondial : d’abord le déclin et la dégénérescence, et maintenant le capitalisme cannibale, impitoyable et cupide qui se dévore lui-même avec la rapidité d’un tire-bouchon qui s’enfonce en spirale. Aujourd’hui on voit bien qu’il n’en a plus pour longtemps et c’est tant mieux.

Comme autrefois en Italie le parti communiste italien a fini par mourir et comme la révolution française a fini par perdre la force qui l’animait, les événements actuels prouvent que le capitalisme, le système capitaliste lui aussi, a perdu la force vitale dont il prétendait être animé. Aujourd’hui un nombre croissant de capitalistes sont arrivés à une situation de si salvi chi puo, chacun pour soi. Plus personne ne peut affirmer que le capitalisme est une idéologie politique, sociale et économique qui fait avancer la société.

Devant le désastre actuel du système capitaliste, on peut dire que l’idéologie capitaliste, sa promesse de bien-être social, était fausse depuis le début. On ne peut plus défendre le capitalisme de bonne foi. Marx avait raison, il y a plus d’un siècle et demi : le capitalisme s’est détruit à force d’excès et de cupidité sans limite.

A l’arrière-plan de ce que je préfère appeler le printemps méditerranéen plutôt que le printemps européen il y a de nombreux symptômes d’une épidémie de rejet du système capitaliste qui se propage à toute allure. La relation entre les mouvements de jeunes espagnols atteints de la maladie qui campent sur les places de leur pays est transversale. Son dénominateur commun est l’anti-système, ce qui à mon sens signifie anti-capitalisme, même s’ils n’en sont pas encore conscients.

Le rejet de ce qu’est et a été l’Europe. La fièvre a gagné toute l’Europe du sud, du Portugal à la Grèce. L’atmosphère au Portugal et en Espagne est presque identique à celle de la Grèce où les travailleurs, surtout les jeunes, refusent de payer pour la folle cupidité du capitalisme. Et il y a des similarités avec les renversement des systèmes en Tunisie et en Egypte. Et maintenant en Italie, la base -la jeunesse et les travailleurs, les chômeurs et les personnes sous-payées et sous-employées- exige les mêmes droits que ceux que réclament les manifestants d’Espagne, du Portugal et de la Grèce.

C’est devenu contagieux. Une fièvre. Le monde méditerranéen brûle : on revendique la démocratie économique, la justice politique et la paix. En Espagne, real democracia ya ! La démocratie tout de suite. Le temps de l’indifférence semble être loin derrière. La société s’est réveillée. Les Indignados espagnols, ces Don Quichotte modernes, ont occupé 60 places d’Espagne. Le mouvement des Indignés du Portugal est le même. Le mouvement est acclamé et imité par les Grecs et les Italiens. En France ils ont occupé brièvement la place de la Bastille. Le capitalisme devrait trembler. Car quand finit l’indifférence commence l’activisme social. De fait la révolution est déjà en route.

Il est clair que le capitalisme ne peut pas changer de nature. Le mot réforme est devenu obscène car aujourd’hui il signifie : tout changer pour que rien ne change. La réforme a pris le sens de changer de vitesse pour que le fardeau de la crise économique soit supporté toujours plus par les plus faibles et les moins protégés de la société.

Qui sont les plus faibles et les moins protégés ? Comme toujours dans l’histoire sociale depuis plus de cent ans de capitalisme rampant, déréglé et excessif, ce sont les classes laborieuses. Ironiquement aujourd’hui cette classe est plus importante que jamais. Elle comprend maintenant une grande partie de l’ancienne classe moyenne. En même temps cependant, la classe dirigeante capitaliste a rétréci jusqu’à atteindre le chiffre odieux de un pour cent de la population qui confisque la richesse produite par la société et s’en sert pour asservir et humilier les classes les plus faibles.

En Italie, les symptômes de la révolution socio-politique en marche ont fait tout à coup une entrée fracassante sur la scène. En Italie on a parlé de tout : les salaires qui diminuent, les prix qui montent, les retraites qui diminuent, les travailleurs qui travaillent de plus en plus dur, l’insécurité qui s’accroît, le chômage qui augmente ainsi que le nombre de travailleurs précaires et l’émigration croissante des diplômés Italiens des grandes universités vers des cieux plus cléments.

Où que vous tourniez le regard en Europe vous entendez les mêmes cris d’indignation. Alors que la déroute financière menace l’Europe méditerranéenne, les Indignés crient de plus en plus fort. Ce qui au début ressemblait juste à un autre mouvement de protestation comme mai 68, a changé de vitesse et est entré dans quelque chose qui fait penser au calme avant la tempête, une période encore non violente mais prégnante d’une dissidence opiniâtre et persistante qui est en train de se transformer rapidement en catastrophe socio-politique. En Espagne, au Portugal, en Italie, en Grèce, pendant que l’élite politique lutte pour relever l’économie du désastre où elle l’a plongée, la vie quotidienne devient de plus en plus dure ; que ce soit politiquement, socialement ou économiquement. Aujourd’hui les manifestations non violentes semblent être sur le point de basculer dans la violence.

Faillite de la dette, impossibilité de négocier les bonds d’état, plans de sauvetage sans effets et incapacité de restructurer les dettes nous menacent. Dans cette ambiance eschatologique les Indignés apparaissent tout à coup. Comme s’ils arrivaient de nulle part, les jeunes éduqués des universités reliés par Internet, notamment italiens et espagnols, dont beaucoup vivent encore chez leurs parents, sont tous parfaitement conscients que leur pays d’après la bulle, a peu à leur offrir si ce n’est rien du tout alors que le chômage atteint des records, que les emplois précaires deviennent la norme et que les services de la santé sont restreints.

Jusqu’à présent leurs revendications ont été modestes : ils demandent que l’élite politicienne rende des comptes et réclament de nouvelles lois électorales pour mettre fin au faux semblant de bi-partisme espagnol et aux systèmes politiques dénaturés de l’Italie et de la Grèce. Une réforme électorale est une exigence modeste de la part d’une génération habituellement qualifiée de génération perdue dans le sud de l’Europe.

Dans l’autre camp, en Eurolandia, comme aux USA, les politiciens et les banquiers font face à la crise économique main dans la main.

C’est pourquoi on est surpris d’entendre des manifestants dire : "Nous ne sommes pas contre le système mais nous voulons un changement dans le système. Nous voulons un changement mais pas plus tard ; nous voulons un changement tout de suite. Nous exigeons un changement et nous le voulons maintenant." Mais même cette voix du peuple n’est pas entendue.

Dans cette ambiance de désespoir socio-économique, la réforme semble suffisante pour le futur immédiat. Mais je pense que des revendications beaucoup plus fondamentales encore inconscientes dans la société vont apparaître et que la pression monte avec chaque jour qui passe. Nous savons qu’en principe les gens ne se rebellent pas facilement. Les gens font tout ce qu’ils peuvent pour éviter les vrais conflits et autres soulèvements sociaux ; ils vont même jusqu’à faire des compromis avec un état policier fasciste.

De l’autre côté de la barrière, les gouvernements d’aujourd’hui sont conscients qu’il y de la mutinerie dans l’air. C’est pourquoi il se sont armés de toute une série de lois illégales et anticonstitutionnelles pour l’écraser. Il est clair qu’à ce stade, l’alternative à un renversement du système corrompu d’aujourd’hui est un état policier permanent qui s’il parvient à améliorer encore son efficacité pourrait durer des milliers d’années.

L’acceptation de la légitimité du Pouvoir, l’indifférence aux écarts du Pouvoir et la passivité devant les menaces du Pouvoir contre des ennemis extérieurs semble avoir atteint son apogée. Tout le monde reconnaît qu’un Pouvoir qui est devenu fou doit être renversé. La fin prévisible de l’acceptation et de la passivité pourrait engendrer une sorte d’explosion du monde que nous n’avons jamais connue. Le choc entre le ,peuple et les systèmes corrompus semble logiquement inévitable.

En même temps et sur un autre front, de plus en plus de gens perdent la foi qu’ils avaient dans la non violence en dépit du fait que le capitalisme lui-même est extrêmement violent. Si on n’est pas poli et aimable, il y a des gens qui trouvent qu’on est violent. Mais la plus grande violence est dans business as usual (les affaires avant tout) et dans le capitalisme qui dévore tout, qui détruit les travailleurs, les forêts et les océans. Nous sommes entourés par une violence normalisée et nous ne la voyons plus. S’opposer frontalement à la violence normalisée n’est pas un acte violent ; c’est un acte nécessaire.

Pourtant beaucoup de gens disent qu’il faut travailler de l’intérieur du système, c’est à dire de l’intérieur du système capitaliste. Mais tout le monde sait qu’on ne peut pas tout avoir. On ne peut pas avoir l’air conditionné sans utiliser de l’énergie. Il ne faut pas être économiste pour comprendre que la croissance économique illimitée n’est pas viable. Le changement climatique est une réalité, de sorte que des changements drastiques vont se produire dans ce domaine qu’on le veuille ou non.

Le mot romantique "Révolution" terrifie la plupart des gens. Il y a en effet de bonnes raisons de s’en méfier. Depuis les temps héroïques des révolutions françaises et étasuniennes et de la grande révolution russe, le monde a dégénéré. La révolution des étudiants des années 1960, tout en ayant eu une influence durable à beaucoup d’égards, s’est désagrégée dans le contrecoup de la guerre du Vietnam. La soi-disant Révolution Orange en Ukraine était en fait un des exemples de l’abus du terme révolution par une classe politique.

Si nous écartons l’idée de révolution armée, nous ne devons pourtant pas confondre une révolution avec de simples réformes ou une insurrection armée. Une insurrection est une affaire locale, généralement spontanée et qui a un seul but. La réforme est un simple ajustement que font les dirigeants pour se maintenir au pouvoir comme on l’a vu encore et encore dans la Russie tsariste. Le plus souvent les réformes sont insuffisantes, arrivent trop tard, et sont neutralisées par des développements négatifs dans d’autres domaines.

La résistance à l’oppression entraîne une rupture entre les oppresseurs et les opprimés. C’est le début de la révolution. Ce qui caractérise la révolution c’est qu’elle est graduelle et insaisissable. On ne se rend pas compte qu’on est en révolution et pourtant on y est déjà.

L’acte de résistance et de rébellion contre un pouvoir injuste demeure un leitmotiv de l’histoire de l’humanité. Etant donné cette tradition, les dirigeants actuels de l’Europe doivent se demander quelle forme prendra la prochaine explosion et quand elle se produira. Car lorsque le fossé entre les dirigeants et le peuple devient insurmontable, que le peuple effrayé réapprend la solidarité sociale et qu’une résistance générale apparaît, la révolution se produit inévitablement. Lorsqu’un peuple est parvenu à maturité, le passage d’une étape à l’étape suivante de la chaîne dialectique est historiquement inéluctable. Une fois qu’il a commencé, on ne peut tout simplement pas arrêter un tel processus.

Les masses opprimées des USA et d’Europe ont jusqu’à présent semblé étonnamment peu concernées par la perte de leurs libertés. La plupart écarte l’idée de rébellion. De toutes formes de rébellion. Beaucoup voient encore les USA et l’Europe comme le berceau de la démocratie et de la liberté. Et si, par exemple aux USA -une super-puissance chancelante, décadente et au bord du désastre- le peuple se rebellait contre la longue et graduelle contre-révolution en Amérique sur laquelle les historiens ne se sont pas encore beaucoup penchés ? Et si une vraie révolution éclatait en Grèce et gagnait tout l’occident ? Est-ce de la science fiction, de s’imaginer le peuple descendant dans la rue ? L’idée d’une révolution est-elle si incongrue ?

La mondialisation a accéléré les crises des systèmes politiques nationaux traditionnels en réorganisant et transformant la nature du pouvoir et en le déléguant a des organisations politiques internationales. Les institutions de l’Union Européenne -La Commission européenne, le Conseil européen, la Banque Centrale européenne- ne sont pas des représentants démocratiques élus par des majorités populaires. Elles représentent au contraire des structures bureaucratiques et technocratiques destinées à favoriser l’hégémonie du capitalisme à une échelle continentale et planétaire. Pendant que le processus révolutionnaire s’amorce à l’arrière plan, l’Europe tente de se créer un espace vital personnel qui lui permette de s’approprier le plus possible de ressources planétaires. La taille de cet espace sera déterminée par la capacité de l’Union Européenne à développer un nouveau régime d’accumulation en intégrant des territoires, des capitaux et des travailleurs/consommateurs. En fait la vraie révolution de l’unification des marchés mondiaux n’est pas la révolution libérale tant vantée mais au contraire une révolution financière aux dépens de tous les peuples qui bordent la Méditerranée.

Les protestataires du monde entier n’ont pas encore réalisé que le facteur qui a accéléré la transformation des marchés et la dégradation de la situation des salariés enregistrés ces dernières années a été la dérégulation sauvage des mécanismes qui gouvernaient les transactions financières. Cette dérégulation a entraîné le passage d’une économie basée sur la productivité du système industriel à une économie droguée reposant sur les transactions financières et monétaires au seul profit de 1% de la population mondiale.

Gaither Stewart

Gaither Stewart est un éminent journaliste, ses écrits politiques, littéraires et culturels ont été publiés (et traduits) sur beaucoup de sites Internet et dans la presse écrite.

Pour consulter l’original : http://countercurrents.org/stewart200611.htm

Traduction : Dominique Muselet pour LGS

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/le-printemps-europeen-l-agonie-du-capitalisme-countercurrents.html
Partager cet article
Repost0

commentaires

2CCR

ALAIN BENAJAM
un paysan de l'Allier

http://www.petitions24.net/forum/47277
 Quand on vit dans l'Europe actuelle,on comprend le dégoût et la haine que les gens d'Europe de l'Est avaient pris pour la langue russe
une effarante chape de plomb médiatique pèse sur le basculement linguistique en cours
    defenselanguefrancaise.org Aujourd'hui il y a sur les murs de Paris plus de mots anglais qu'il n'y avait de mots allemands pendant l'Occupation (Michel Serres) Seuls les banquiers peuvent voler le peuple en plein jour sans avoir la police aux trousses...Jovanovic : il faut NATIONALISER LES BANQUES sans aucune indemnité, et mettre au point un tribunal pour les traduire en justice

le NWO alias le N.O.M. = Nouvel Ordre Mafieux

M'ame MEDEF et la  police

Pièces et main d'oeuvre
Olivier Demelenaere

ANONYMOUS
CHISTOPHER BOLLYN 
 INFOSYRIE
TOUCHE PAS à MON LABO !
La misère a un sourire tu sais?  oui je sais
...
SaveFrom.net  
Réseau Voltaire France

Mon site en Espéranto
BASTAMAG

Il faudra bien tenter de trouver des réponses, même si celles-ci peuvent s’avérer explosives 

une vraie civilisation : CAHIERS DE COUTURE

le dissident de Genève

MANIPULATION TOTALITAIRE DIGNE DE L'URSS   Les millliards perdus du Pentagone

Le soupçon d'ue manipulation d'Etat

donner la parole au peuple

ESPERANTO

Le plus grand dictionnaire  espéranto-français en ligne !

FUMER TUE ! CRAC BOUM HUE !

pour écouter ci-dessous cliquer dans le rectangle noir !

tiens des femmes portant un "voile islamique"

dictionnaires multilingues, exemple

Tous ses nouveaux articles sont du plus haut interêt

ambiance de merde, société détraquée et psychosée, rumeur meurtrière, flicaille 1 mort innocent tué par la bétise des gens 

"Tout pouvoir corromp, tout pouvoir absolu corromp absolument" il n'y a pas de pire poison de PIRE en PIRE

 Les pilotes français des avions qui ont fait ça vont-ils être poursuivis par leur conscience pour le restant de leur vie  ? 

Kadhafi (القذافي) dans l'intimité

LABOURSTART

Les-diables-sont-déchainés

Earth Liberation Front

Front de Libération des Animaux

Phil Glass NIGHT TRAIN SaveFrom.net

Mendelssohn Menuhin Furwangler SaveFrom.net

BRAVE NEW WORLD

on réédite les erreurs des années 20 
Forces international

IMMONDE FRANCE transformée en cauchemar !créez des fonctionnaires
Saddam face à l'histoire  

le racisme est en dernière analyse un racisme anti-pauvres reflechissez ... à quand une assoc anti-raciste pour défendre ceux-ci ? ça risque pas: les assoc anti-racistes sont composées de riches et de bourgeois !  L'Occident va crever de ne plus se toucher 

DES GENS 15è arrond. Quand Paris était encore une ville du peuple
défendons la langue française
et les autres domo dico 

 

 

La vraie vie  reconnaitre les papillons  découvrir le monde des insectes: FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres 

tous les oiseaux leur chant etc

France actuelle: HORREUR ABSOLUE à quoi on nous prépare 

17 mesures d'URGENCE
le monde dont nous voulons le contraire de celui qu'on nous impose  tout ça va bientôt être INTERDIT par les arrêtés municipaux fascistes détraqués

http://dont-stop-the-chicha.skyrock.com/

"il va falloir reconnencer à sculpter les facades des maisons, à vivre dans le beau, pourquoi toujours la merde et la sous-merde ?!"

ne pas laisser tomber avant d’avoir commencé, nos enfants ont besoin de nous

dépéchez-vous avant que les règlements municipaux n'interdisent de mettre des plantes odoriférantes dans son jardin: semences BIO de fleurs et de légumes rares 

Joseph Moshe? on a retrouvé Joseph Moshe ! mais comment se fait-il qu'aucune date de liberation n'est indiquée, ni de jugement? et comment se fait-il qu'aucun journaliste n'a pris la peine d'aller le visiter pour en avoir le coeur net sur ce qu'il est?

Diana

Il y a eu 2 génocides, sauf que le deuxième n'a bénéficié d'aucune commémoration

http://www.parasciences.net/

CABANES DANS LES ARBRES

TOUTES LES GALAXIES !

KURT SONNENFELD

Bruxelles 11 septembre 2008

vidéo à regarder jusqu'au bout, c'est là que se trouve le plus important !!

petit à petit ça se sait LA NATURE DU CAPITALISME et la psychologie de ses "kapos"

Chute libre dans la barbarie tout citoyen français vit maintenant dans une insécurité de tout instant, à chaque moment un cauchemar ignoble peut s'abattre sur lui quand on vous disait de pire en pire contre ces horreurs, ce cancer qui ronge la FRANCE lapétition 

pour le receuil de témoignages

la France montrée du doigt par Amnesty International pour les excès de la police et  l’impunité dont jouissent leur auteurs (la Chine nous donne une leçon !)  faute de structure d’enquête indépendante et avec une justice plus prompte à classer les affaires qu’à les juger. et voilà un qui lâche le morceau et explique beaucoup de choses - un témoignage de l'intérieur! - plein d'exemples de cette mentalité Tout ça vient de leur impunité
 http://outre-vie.forum
poésie et astronomie

poésie de Francis Jammes
* discours anti-secte comme support de l’idéologie néolibérale *
apparitions en Egypte

 Daninos disait: "L'esprit, comme le parachute, doit être ouvert pour fonctionner."
* les OVNIs en Argentine 



la lettre de la vieille dame :

les Bistrots Résistants

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre "les Bistrots Résistants" en bleu sous le cadre, qui sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée

 

Ne plus respecter les lois liberticides
 
Zygmunt Bauman
"On a beau parler des droits de l'homme, il faut d'abord respecter l'individu et sa liberté. Sinon, c'est du vent, un beau discours qui ne sert à rien à nous les vivants." (Gao Xingjian)

PAUVRE ARGENTINE!

SANS DROITS SANS VOIX

féroce inégalité des sexes ! quand cela cessera-t-il ?
l'affaire Fortin
halte à l'inhumanité du racisme anti-homme !

papillons  - en 2008  carabus coriaceus ?
oiseaux  dictionnaire HINDI

c'est délicieux  !

cuisine de Rosine
cuisine syrienne
v Merveilleux tableaux

vun miracle nommé Bubulle
une analyse sociologique lumineuse des dérives actuelles :

le critère? être minoritaire !!

"nos impôts utilisés à payer des hystériques qui traitent de secte tous ceux qui ne se soignent pas ou ne pensent pas comme tout le monde."dry.gif

la-delation-aveugle/

"L'enfer est pavé de bonnes intentions" v


">

texte libre 4 en haut à droite

texte libre n° 2 à droite au milieu

ECOUTER en LISANT: (Phil Glass)

années 50 époque moins constipée que maintenant qu'est-ce qu'on vous regrette !
Je suis un sentimental - Eddie Constantine SaveFrom.net

NOUVEAU:  ICI LES CHANTS DE TOUTES LES ESPECES D'OISEAUX DU MONDE ENTIER  

Voyages en ASIE

 

FLORE EN LIGNE !

identification des plantes

identification des fleurs composées (à capitule)

herbier très détaillé des espèces les plus courantes

 

IMMONDE ! on se croirait en URSS !

alors la frontière n'existe plus: http://www.maitrepo.com/a

Haïkus

jouer au TAROT : télécharger

rue Affre  

  Fabuleux ROSSINI SaveFrom.net
v Abdelhalim Hafez

v "ah  mais ça ne finira jamais"
v Je veux dire au monde une histoire
*pour découvrir le monde des insectes, FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres
c'est vrai, en France aussi on ne voit presque plus jamais de mouches! comment ça se fait?

tous les oiseaux, chants, etc

situation  terrifiante

v NOTRE PLANETE INFO

Que reste-t-il de la démocratie?
Une vraie société c'est ça

une évolution politique véritablement glaçante  

le vin le meilleur aliment anti-vieillissement:

¿Seremo entregados a los barbaros fieros?
¿Tantos milliones de hombres hablaremos inglés?
¿No hay mas nobles hidalgos ni bravos caballeros ?
¿Callaremos ahora para llorar despues? (Ruben Dario)

patriotisme pas mort vive la Russie !



Tites boules émotives pour vos commentaires
                                     
 
                

PLIAJ MIENETOJ

d'autres ici

nous ne sommes qu'une poignée à percevoir la gravité du phénomène et ses menaces sur les libertés individuelles.pureté et santé ces notions ont été un cocktail explosif chaque fois que l'Etat s'est focalisé névrotiquement dessus n'est-ce pas ?le tabac comme "rideau de fumée" 

le si beau et si expressif visage de barbara !  on aurait envie de le couvrir de baisers  "Quand reviendras-tu ?"

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre " Quand reviendras-tu?" en bleu au-dessus du cadre,ili sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée



http://www.lipsheim.org/forum/agora/
*
éthique des bistrots versus milices 

1/ Ne plus être muet : faire circuler ces informations autour de soi.
2/ Ne plus financer la mondialisation : consommer uniquement local, régional, artisanal.
3/ Ne plus respecter les lois liberticides : désobéir.
4/ Ne plus consommer la propagande : jeter sa télévision et sa radio.
5/ Ne plus être invisible : parler, faire du situationisme, occuper la rue.
6/ Ne plus être un esclave : devenir paysan, artisan, commerçant, indépendant.
7/ Ne plus être dépendant : devenir autonome (énergie, alimentation, santé, culture).
8/ Ne plus être un robot : rire, danser, chanter, dessiner, fumer, boire, partager, découvrir, etc.

">

texte libre au milieu à droite

">

les vrais liens TOUS