Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
http://miiraslimake.hautetfort.com/

">

puisque le nouvel over-blog est une vraie merde mon futur blog sera (y aller regarder dès maintenant) : http://miiraslimake.eklablog.com
QuAnd celui-ci s'arrêtera il faudra aller chercher la suite à cette adresse
VOXimage.png

  "Sur vojo de l'vivo nun vagas mi sola,
Senzorge al kie la tempo min blovas;
Ĉar, kvankam min celus eĉ vorto konsola,
En aĝ' mia nuna mi vivi ne povas" (Edmond Privat)Presidentielles 2012 sortie de l'euro 
Union populaire republicaine
q uand ce blog s'arrêtera il faudra aller le chercher sur cette adresseand celui-ci s'arrêtera il faudra aller le chercher à cette adresse

Texte Libre 1 en-tête

VIVE LE MRAP ! VIVE LES CATHOLIQUES !

le scandale du siècle Durant 50 ans on a cultivé l'horreur de l'URSS son totalitarisme, sa barbarie cauteleuse, ses flics puants, son intrusion dans la vie privée des gens, on nous a fait peur de ce contre-modèle c'était l'abomination le danger qu'on opposait à nos pays civilisés et libres Et dire qu'on était prêt à faire la guerre pour ne pas tomber dans une telle société maintenant on les imite! en pire ! u-p-r Asselineau le seul qui interdira les RFID LA Banque Centrale Européenne n'est « INDÉPENDANTE » que d'une seule chose : DU SUFFRAGE UNIVERSEL  Arnaques de la GRANDE DISTRIBUTION Turquie état policier barbare pour nos enfants nos familles la société Refus TOTAL directive scélérate Les américains ont PEUR de s'indigner c'est le but recherché Morts etat-d'Anne  LES MOTS argument de mouton fasciste DEFENSE des DATES seuls ceux qui ont connu ça comprennent horreur Mépris des gens atteintes à leur dignité et conditions de vie ce qui viendra après LES LABOS  Marksaj studoj

à BAS l'invasion amerloque ! à bas l'anglicisation obsessionnelle d'OVER-BLOG !!!

Recherche

Texte libre 2 en bas à droite

Un seul Etat ce n'est pas l'apocalypse ni la fin du monde

on n'avait plus entendu ce genre de propos depuis la fin de l'URSS et du KGB

avant la purification ethnique 
v"ce qu'il y a de terrible quand on cherche la vérité c'est qu'on la trouve"
v Kawther Salam
ECOUTER en LISANT:

un peu de métaphysique

un chagrin insondable

v Shajarian :

Kazi Nazrul Islam le grand poète bengali


Dum vivas mi :

*Le Temps des Fleurs (et le temps où Dalida vivait)

* Un jour tu verras 

Steve Reich:

 

BRUCH le plus puissant concerto 

Ils disent

 Natacha Atlas :


Savoir, résister, avant qu'il ne soit trop tard

des choses que vous n'avez pas vues à la télé

(que réfléchissent ceux qui se chauffent au fuel: Est-ce que vous retrouvez vos chaudières effondrées après une nuit de fonctionnement?)

v la fatwav les humanistes commencent à prendre peurv Espace Libre

par exemple

les "experts" en qui on met notre confiance sont achetés et mententv

SAVEZ-VOUS QUE MAINTENANT IL Y A UN DICTIONNAIRE chinois- français SUR INTERNET ?

v sud de l'Iran
v les couleurs de l'INDE

v mousselines: "vents tissés" disaient les romains

histoire de l'INDE - 1ère partie

nostalgie d'Alger

l'argentine  est un des plus beaux pays au monde
v à la frontière Sino-Mongolev monts Altaï en Sibérie:  Fabuleux !v la Pologne

on vous donne des idées caricaturales sur les gens,
les trouvez-vous vraiment "constipés" ces iraniens? :
sauf comme tout le monde quand ils sont sur la  tombe de leur mère

v devant une logique comme celle-là le refus doit être total ! v  

Un texte capital à lire "comme boivent les poules: en relevant fréquemment la tête pour faire couler" : Le racisme anti-pauvres

toutes les espèces végétales et animales aves liens images etc
 SEA SHEPHERD

La végétation d'Uruguay

TOUTE l'actualité scientifique

DANIEL faisait partie du "Mouvement du Graal"en mémoire de lui les voici

présentation

 

v ATTRACTEURS ETRANGES v fractales v Morphogénèse

v NOUVEAU ! Un portail sur le monde musulman

carnets de poésie

Comte-Sponville

MES PIEDS SE SONT SEPARES DE TES PIEDS

La nature vampirique du capitalisme actuel qui vit de suçer la vie des êtres et des peuples":
Le capitalisme est devenu le plus grand ennemi de  l'individu
vie cauchemardesque des américains de classe moyenne
v une vision autoritaire et monochrome de la société


archives totales ">

texte libre 3 = vrai accès aux archiv

2 novembre 2005 3 02 /11 /novembre /2005 18:41
 
Et, quand j’eus terminé ces pages, quand ce livre

Se mit à palpiter, à respirer, à vivre,
..........

Et les oiseaux m’ont dit : Vas-tu pas aux vivants

Offrir ce livre, éclos si loin de leurs querelles ?

Laisse-nous l’emporter dans nos nids sur nos ailes !

Mais le vent n’aura point mon livre, ô cieux profonds !
........


Les nids ne l’auront pas ; je le donne à la tombe.


(Victor Hugo)
Repost 0
Published by R. Platteau - dans 1436 CITATIONS !
commenter cet article
31 octobre 2005 1 31 /10 /octobre /2005 19:27

Ri
en n’a la moindre importance quelle qu’elle soit.
Vivre dans la conscience de ça est immensément pénible. Et telle est désormais ma vie

Repost 0
Published by R. Platteau - dans Philosophie
commenter cet article
30 octobre 2005 7 30 /10 /octobre /2005 23:00

Instigita de Bertil Wennergren mi provis traduki "netradukeblan" poemon: Der Werwolf (Der lupfantomo) de Christian Morgenstern (al la franca) Jen la originalo kaj la rezulto:

Comment traduire un poème intraduisible? non seulement les jeux de mots, mais autant que possible l'ambiance, la sensualité sonore, etc, c'est un problème! exemple:

Original allemand:

Christian Morgenstern

Der Werwolf

Ein Werwolf eines Nachts entwich
von Weib und Kind, und sich begab
an eines Dorfschullehrers Grab
und bat ihn: Bitte, beuge mich!

Der Dorfschulmeister stieg hinauf
auf seines Blechschilds Messingknauf
und sprach zum Wolf, der seine Pfoten
geduldig kreuzte vor dem Toten:

"Der Werwolf", - sprach der gute Mann,
"des Weswolfs"- Genitiv sodann,
"dem Wemwolf" - Dativ, wie man's nennt,
"den Wenwolf" - damit hat's ein End.'

Dem Werwolf schmeichelten die Fälle,
er rollte seine Augenbälle.
Indessen, bat er, füge doch
zur Einzahl auch die Mehrzahl noch!

Der Dorfschulmeister aber mußte
gestehn, daß er von ihr nichts wußte.
Zwar Wölfe gäb's in großer Schar,
doch "Wer" gäb's nur im Singular.

Der Wolf erhob sich tränenblind -
er hatte ja doch Weib und Kind!!
Doch da er kein Gelehrter eben,
so schied er dankend und ergeben.

 

Ma "traduction" en français

 

paraphrase de Christian Morgenstern:

 

Le LOUP-GAROU

Un loup-garou, une certaine nuit,

Laissa sa moitié et puis se rendit

Auprès de la tombe d’un maître d’école

Et lui dit, « sur moi dis tout, c’est ton rôle ! »

Le digne fantôme au regard sévère

Monta de la tombe tandis que le loup

S’assit sagement sur son petit derrière,

Et le maître annonça d’un ton bien doux :

 « -On peut à ton sujet puisque nous y sommes

Se demander encor bien des choses en somme.

Loup-garou? mais avant

il faut se dire: loup-garquand ?

Loup-garcomment ? et puis

Bien évidemment loup-garqui ? »

Toutes ces questions semblèrent au loup bien absconses,

Car en fait ce qu’il voulait c’était les réponses.

 « -Point de réponses, dit le puit de savoir,

Etre imaginaire, nul ne peut te voir ! »

A ces mots l’animal éclata tout en larmes.

« -Oh!, même les baisers de ma douce moitié

Ne pourrons plus me faire me sentir tout entier.

Rester un loup-garou est un sort qui m’alarme.»

Mais comme le loup était bien poli,

Il remercia et puis repartit.

 

 

 

R. PLATTEAU 18 août 2001

 

Repost 0
Published by R. Platteau - dans Littérature
commenter cet article
11 octobre 2005 2 11 /10 /octobre /2005 17:21


"Il ne faut pas de tout pour faire un monde, il faut du bonheur et rien d'autre."                           
                                                                                                        (Poupounette
                                                                                                            - pcc: Paul Eluard !)


Oui mais , en fait, ce qu'il y a c'est de la mort et RIEN D'AUTRE.
Repost 0
Published by R. Platteau - dans Philosophie
commenter cet article
9 octobre 2005 7 09 /10 /octobre /2005 22:00

En la blogo de "karesema" mi trovis tiun gravan kaj valoran tekston:

" SAUXDADO"!!!
La saxdado parolas portugalan
(kaj Esperanton)
Mi sauxdadas cxion, kio markis mian vivon...
Kiam mi vidas fotojn, kiam mi flaras, kiam mi auxdas vocxon, kiam mi memoras la pasintecon, mi sauxdadas... Mi sauxdadas la amikojn, kiujn mi neniam plu vidis, personojn, kun kiuj mi ne plu parolis aux renkontis... Mi sauxdadas mian infanagxon, mian unuan amon, la duan, la trian, la lastan kaj la amojn, kiujn mi ankoraux havos, se Dio permesos...


Mi sauxdadas la nuntempon, kiam mi ne profitas cxion, por memori la pasintecon kaj por veti la estontecon... Mi sauxdadas la estontecon, se poste la efektivigxo, eble ne okazos tiel, kiel mi pensas, ke gxi okazos... Mi sauxdadas al tiu, kiu lasis min kaj tiun, kiun mi lasis, kiu diris ke venus, sed ne aperis; kiu aperis kurinte, kaj preskaux ne konis min, kiun mi neniam estos oportuno por koni.

Mi sauxdadas tiun, kiu forveturis kaj kiun mi ne adiauxis bone; kiu ne sukcesis adiauxi min; kiu pasis en la sxoseo antagonista al la mia vivo kaj kiu mi nur vidis tre rapide; aferoj, kiujn mi havis kaj aliaj, kiujn mi ne havis, sed multe volis havi; aferojn, kiujn mi ne scias cxu ili ekzistis, sed kiun se mi scius, certe dezirus provi;...

Mi sauxdadas seriozajn aferojn, amuzajn aferojn, okazojn, travivajxojn...

Mi sauxdadas la hundeton, kiun mi havis antauxe kaj kiu min amis lojale, tiel kiel nur hundoj kapablas fari,la librojn kiun mi legis kaj faris min vojagxi, la diskoj, kiujn mi auxdis kaj faris min songxi, la okazajxojn. kiujn mi vivis kaj la okazajxojn, kiujn mi lasis preterpasi sen profiti tute.

Multajn fojojn mi volas trovi tion, kion mi ne scias, mi ne scias kie, por sercxi ion, mi nek scias kion, nek kie mi gxin perdis...

Mi vidas la mondon turnigxi, kaj mi pensas, ke mi povus senti sauxdado en la japana, en la rusa, la itala, en la angla, sed mia sauxdado nur parolas portugalan kaj Esperanton, kvankam se profunde gxi povas paroli cxiulingve.

Mi kredas ke la simpla I miss you, neniam estos la sama forteco kaj signifo ol nia vorteto. Eble ne esprimas, gxuste, la grandegan mankon, kiun ni sentas pri karaj aferoj aux personaj.
Kaj pro tio mi sentas plu da sauxdado... Cxar mi trovis vorton por uzi cxiam, kiam mi sentas cxi tiun doloron en la koro, iomete malgxoja, iomete gxoja, sed ke funkcias plej bone ol vitala signo kiam oni volas paroli pri vivo kaj pri sentoj.

Gxi estas la senerara pruvo pri tio, ke ni estas impresigxemaj, ke ni amis multe la aferojn, kiujn ni havis kaj ni bedauxras la bonajn aferojn, kiujn ni perdis dum la ekzistado nia...

Senti sauxdadon estas signo pri tio, ke oni vivas!

Repost 0
Published by R. Platteau - dans ESPERANTO
commenter cet article
8 octobre 2005 6 08 /10 /octobre /2005 22:00

Je garde toujours dans plusieurs poches de vêtements de ces silexs que je ramassais sur les chemins de terre du Ternois quand je m’y promenais avec Jacqueline…. , et dont les taches blanches sur fond noir évoquaient si bien des vues de galaxies (et de nuages intergalactiques) dans un ciel profond. Je ramassais souvent des silexs sur les chemins, et ayant plusieurs fois été fasciné par ça, je sélectionnais les plus beaux et les gardais dans ma poche pour les contempler quand je voudrais. Et je pensais, une fois de plus, à tous ces milliards d’étoiles, multipliés par ces milliers de galaxies, pourtant réduites à ces minuscules taches allongées dans les télescopes, qui représentent des abîmes de milliards d’années, de milliards de chances de vie animée, d’êtres pensants, de civilisations, de destins, tous uniques, tous tragiques, tous passionnants et passionnés qui se posent peut-être en ce moment les mêmes questions, enfin etc, etc, etc. Et le sentiment cosmique de « richesse » sans fin, mais aussi de vanité absolue et tragique de tout, de tous, dans « le silence éternel des espaces – et du néant  éternel – infinis ». De quel côté est le fin mot de l’affaire ? Aimé Michel le sait peut-être maintenant – ou ne le sait PAS justement…..

Ces silexs dans mes poches sont tout ce qui me, nous…, reste de ces promenades éphémères  et condamnées,
qui furent familières, « quotidiennes » et présentes.



ces minuscules taches allongées ......
Repost 0
Published by R. Platteau - dans miiraslimake
commenter cet article
7 octobre 2005 5 07 /10 /octobre /2005 18:13

Eliott

 

C'était un chien colley d'Ecosse.

Je l’ai eu en 1990, il était sans doute né en 1987 ou 1988, on ne l’a jamais su, c’était une estimation du vétérinaire,

Il est mort le 7 octobre 2001 (et je ne le savais pas encore mais ce n’était que le début de la fin, la fin de tout ) il devait avoir quelque chose comme treize ans, c’est un bel âge pour un colley, il paraît qu’en général vers dix douze ans ils se paralysent de l’arrière- train, c’est ce qui lui est arrivé.
Il a été heureux (je l’espère) onze ans chez moi …

Il a sans doute été élevé dans une maison où on l’a dressé à ne pas monter les escaliers ( au début il était terrorisé à l’idée de monter un escalier, une inhibition très forte, même devant de la nourriture en en le tirant avec la laisse !). Puis, comme beaucoup il a du être abandonné en pleine campagne après l’avoir fait monter en voiture, quelqu’un est descendu et l’a abandonné quelque part près de B. Comment je sais ça ? Facile : la personne qui l’a recueilli l’a trouvé errant en pleine campagne vers E. ; au début il était terrorisé (1) à l’idée de monter dans une voiture ; et en voiture, si jamais quelqu’un descendait de voiture il se mettait à pleurer de terreur.

(1) en fait il était souvent terrorisé, il était très trouillard ! le pauvre, qui avait peur d’un rien, s’il avait su ce que c’était que cette mort à laquelle il était condamné …

Je l’ai eu à l’époque si pénible elle aussi après que D. m’ait abandonné, et après qu’elle m’ait volé (avec l’aide du najbaro galeux et mauvais-coucheur, je ne suis malheureusement parvenu à cette conclusion, pourtant géomètriquement évidente quand on réfléchit, que trop longtemps après)  le chien qu’elle m’avait donné : Cybèle la si belle ! toutounne lévrier afghan aux si belles pa-pattes, et qui m’aimait tant. D. avait une gentille toutounne colley : Chimène, et de toutes façons j’ai toujours eu, et maintenant plus que jamais, une attirance toute spéciale pour les colleys, leur type de beauté, leur regard, leur caractère; je ne peux pas en apercevoir un sans dire "oh ! un beau toutou tout velu !" J’ai cherché à en prendre un (automne 1990) ; j’en ai parlé à ma prof de piano (une de ces adultes d’un genre si commun, pleine de délicatesse et de politesse envers ses élèves adultes et si brutale  envers ses élèves enfants : lâche avec les forts, sadique avec les faibles, ça se fait beaucoup) qui m'a donné l’adresse de cette femme d’E., qui recueillait les chiens et tenait un refuge privé. Jusqu’à ce que les calotins modernes l’aient sommée de ne pas tenir plus de vingt chiens et à conditions d’avoir toutes sortes d’équipement et de normes à respecter ; bref elle a du abandonner, et les chiens ont sans doute été euthanasiés ! …

Oui, il était très trouillard : passer sur un pont lui faisait peur, quand j’ai eu Poupounette la petite (deux kilos cinq) chatte persane et qu’elle a eu des petits, qui se sont mis à l’exemple de leur mère à lui cracher dessus, il avait peur de ces minuscules « terreurs » et ne savait plus où se mettre ! je lui disais : "pourtant tu pourrais n’en faire qu’une bouchée !" une fois alors qu’on était assis sur la balancelle et qu’il approchait Poupounette lui a craché dessus, eh bien il en a été tellement marqué qu’il ne voulait même plus approcher de la balancelle !  Aussi n’ai-je été pas plus étonné que ça qu’il ait pris en terreur les portes qui donnent accès au sous-sol, juste embêté et agacé, car pas moyen de le faire rentrer par-là, ni seulement de l’attirer :  quand on essayait de l’attirer vers ces portes il se disait, pas bête ! qu’on essayait de le « rouler » et il foutait le camp dans la direction opposée !. Bon. Plus tard ça m’a rendu perplexe, car ce seuil couvert et un peu obscur qui menait à la porte du sous-sol  c’est là qu’il est mort … Certains parleraient de perception extra-sensorielle.

Il avait un sourire. En effet si les chiens ont un museau et donc pas du tout la conformation des bouches humaines, certains ont cependant des lèvres : de chaque côte du museau, et des lèvres parfois aussi personnalisées que des lèvres humaines. Et c ‘était son cas (et je crois de tous les colleys) il avait l’air de sourire. Mais ce qui est le plus émouvant c’est qu’il avait le même sourire, et ses lèvres avaient la même expression que, que celui de mon père (Albert Platteau 4/1/1907-4/12/1984). Même sur les photos de l’un et de l’autre cela peut encore un peu se reconnaître. Je le lui disais. Et je lui disais aussi qu’il avait « un air de sacristain battu ».

Eliot, je lui disais : « Tu es mon frère », et puis « Entre mammifères on se comprend ». Et aussi « Bonjour Monsieur » pour lui faire donner la patte et amuser les gens, et puis en lui serrant la patte, comme les chefs d’Etats : "Bonjour Monsieur, j’espère que cette rencontre raffermira les liens traditionnels d’amitié entre nos deux peuples" »- eh oui ! le peuple des gens comme moi et le peuple des colleys, entre qui existe une amitié traditionnelle. Les colleys ont un charme tout particulier bien à eux, qui m’enchante et me touche et m’amuse. Et même je ne peux pas apercevoir un colley sans sentir  comme un coup au cœur, et m’exclamer : oh ! un gros toutou tout velu !

Et en plus quand je lis dans les revues le descriptif du caractère des colleys je me dis : mais c’est moi tout craché ça !

Et ce chien qui m’aimait tant (il fallait le voir quand il faisait le « gros comité d’accueil », comme disait Jacqueline ……  [le « petit comité d’accueil » c’était ma pauvre douce chatte persane noire aux poils longs, aux beaux grands purs et naïfs yeux d’or, Poupounnette ; elle aussi elle est morte, et Jacqueline aussi) je l’ai laissé mourir seul et désespéré : Pendant les longues heures, les nuits entières il aboyé dehors de peur alors qu’il se paralysait du train arrière et n’arrivait plus à se soulever, et souffrait sans doute aussi, je n’ai pas répondu (à part une ou deux courtes visites) à ses appels désespérés et restais couché dans la chambre du haut ou en mettant de la musique pour ne pas l’entendre. C’est tout ce que je faisais. Samedi Jacqueline est venu, il était couché au milieu de la pelouse sous la pluie sans pouvoir bouger, elle l’a mis (porté…) à l’abris un peu sou le cyprès,
il a encore une fois remué la queue de plaisir en la voyant...

Plus tard je l’ai porté sous cette fameuse entrée de sous-sol. Cette nuit il criait de douleur, je suis descendu le caresser, il s’est arrêté, puis a repris quand même, la souffrance étant trop forte. Je l’ai laissé et me suis couché au deuxième pour ne pas l’entendre… Le dimanche Jacqueline est revenue, elle est seule allé le voir, moi je n’avais pas osé ; il vivait encore, nous avons mangé, elle a dit « de toutes façons on ne peut plus rien pour lui », vers la fin de notre repas on a entendu un court aboiement : (c’était sans doute là qu’il est mort, comme dans les histoires, car quand Jacqueline est redescendue le voir c’était fini. Plus tard on l’a mis mort et inexpressif dans le coffre de ma voiture (qui a senti le cadavre durant plusieurs semaines) pour le transporter à Monchy, où son père l’a enterré dans le bout de bois appartenant aux T. derrière la maison.




"L'amitié traditionelle entre nos deux peuples"
Parmi les choses que je disais à mon toutou (Un Colley d'Ecosse "tricolore" c'est à dire noir) il y avait, quand je le faisais asseoir, donner la patte et que je la lui serrais en disant "Bonjour Monsieur" parfois j'en rajoutais, et disait en continuant à lui secouer la "main":
- "Je me félicite de cette rencontre qui raffermira l'amitié traditionelle entre nos deux peuples"
en fait plus qu'un jeu, c'était aussi une vérité
Car il y a une affinité fondamentale entre moi, mon peuple, et le peuple des colleys.

j'ai lu ceci, qui décrit le caractère des colleys, adorables bestioles!

 

LE COLLEY      

Caractère et comportement :
Le colley est un chien de berger, doux, sensible, très fidèle, très intelligent, calme tout en aimant se dépenser de temps en temps à des jeux dans son terrain mais retourne toujours très vite près de son maitre à qui il voue une tendresse infinie et une fidélité sans faille.
Il préfère courir dans la neige que de se prélasser au soleil.
Il faut l'éduquer avec douceur  sans élever la voix et le sociabiliser dès son plus jeune age (sortie dans le monde,en voiture,en laisse) car il comprend vite. Il n'est ni peureux, ni craintif, mais toujours méfiant envers les étrangers, il n'est pas du genre à leur faire la fête dès les premières minutes mais il sait sympathiser lorsqu'il sent qu'ils sont gentils et sans méchanceté...comme lui !!!

 


bonheurs

Repost 0
6 octobre 2005 4 06 /10 /octobre /2005 17:41

La polygamie séduit de plus en plus les filles ... au Sénégal


http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=16108

Repost 0
Published by R. Platteau - dans Société
commenter cet article
4 octobre 2005 2 04 /10 /octobre /2005 22:00

on est plus libre dans une dictature africaine que dans une démocratie de haut niveau technologique. Pourquoi ?
Parce que dans une dictature africaine, dès que vous tournez à l'angle de la rue, le policier ne vous voit plus et vous pouvez faire ce que vous voulez.
Aujourd'hui, les Américains sont plus intimement surveillés que les citoyens russes ou chinois ou iraniens. Et l'idéologie qui supporte cete surveillance est beaucoup plus exigeante. La tyrannie n'est peut-être pas toujours où  l'on croirait, ni la liberté ...


Jen grava kaj pripensiga citaĵo (esperantigita de Georgo Kamaĉo) de Santiago Alba, hispana literaturisto kaj filozofo, kiu montras :

1- kun tiel cetere iom da liberiĝo el sian etnocentrismon, montras, kaj komprenigas ke la ideo kutima de okcidentanoj, laŭ kiu arabaj landoj estante diktaturoj aŭ falsigitaj demokratioj, devas esti en ili neniom da libero; ke male tamen fakte la tiaj araboj povas senti sin trankvilaj kaj liberaj, kaj reale vivi pli libere ol la kompatindaj civitanoj de niaj demokrataj okcidentaj landoj .

2- ke oni malpravas fari, kiel oni nun faras,fari el la ideo (kej eble nur la vorto !) « demokratio » veran « Dion », nepra kaj sufiĉa kriterio por ĉia civilizeco kaj feliĉo, dum tiu estas tiom ofte kaj amase manipulata kaj sensencigita de ekzemple financaj kaj « nomenklaturaj » fortoj kaj interesoj (kaj ne nur en Sovetio ekzistas estrularklasa Nomenklaturo, tion oni tro emas forgesi…) iĝante nur skuludilon por kvetigi la popolon kaj kredigi al li ke la antaŭe planitaj kaj en oficejoj kaj lobioj elpensitaj paŝoj ĵetiĝas sur ili rajtece kaj legitime, kaj « demokratece », kaj fakte estas nur ekrano por pluiginta rego de certa klaso jam reginta dum antaŭaj reĝoj aŭ aliaj reĝimoj. (kaj ŝajnas, ke des pli ĝi mankas sencon, ju pli oni laŭdas ĝin kiel sendiskutata kaj neanalizata gaĝeton). Legu komplete pri tio la kritikojn de Jose Saramago kaj multaj, multaj alimondistoj pri la trompaspekteco de demokratio, almenaŭ de formala demokratio, kaj artifikoj. (Kaj foje ekestas eventoj, kiuj malkaŝas la veron, kaj la veran menson kaj komprenon de ties regantoj kaj krude metas fronte de niaj okuloj, en halucine cinikaj kaj por la popolo malestimaj parolaĵoj, kiel iliaj fakte aĉaj subkomprenitaj pensoj, enrabiigitaj de neatendite demokrata reago de la « suverena popolo » estinte subite preninta la vortojn demokratio, kiel ĝi estus vera ! – mi pensas ekzemple pri la nuntempa afero de la Eŭrop-« konstitucia » referendumo en Francio !!)

3- Ke jam de la helenuja penso, kaj inklude en la demokrata teorio fontas la totalisma penso kaj la totalismaj reĝimoj, kiuj plurfoje plagis nelge Okcidenton (kaj fakte se oni relegas Platono kaj eĉ Aristotelo kun tiu revovigita vido en la menso, oni pli bone komprenas ilin kaj malkovras aspektojn kutime lasitajn preteratentitaj), kaj ankaŭ la onta totalismo, kiun Okcidenton jam pretigas al siaj kompatindaj loĝantoj, kiu konjekteble estos pli terura malhumanismiga, kaj neelskuebla ol la krudaj primitivaj formoj de la dudeka jarcento !!… Kaj kies danĝero des pli seriozas, ne nur ke oni sukcesis sentigi ĝin kiel prava al la loĝantaro (jam la intaj totalismoj oni sentigis prava al la loĝantaro) sed, ke ĝi estas de preskaŭ ĉiuj ankoraŭ neatentita (kiel en la historio pri la rano, kiun oni kuiras en pograde varmiganta akvo !) ! Sed vidu eĉ nur, se vi legas la francan : http://www.syti.net/Topics.html


« Jen la diferenco : el la okcidenta ŝtato, elasta kaj demokratia, laudifine fontas la socia ideologio kaj ĝi do ĉiun geston kaj penson de eŭropa indivuduo tenas jam en si. Male, en la arabaj landoj la ŝtata aparato, multe pli rigida kaj severa, nek por forigi nek por aldoni ion ajn sukcesis tuŝi la sferon de la konsciaj kaj konsciencaj agoj. Jam de Helenujo karakterizas la submetiĝon de okcidentanoj al ŝtato la socia cirkulado de “kritikoj” kaj “politikaj opinioj” celantaj ne renversi la ekzistantan ordon, sed paŭsi ĝin kiel solan kadron por individua libero.  Se siaflanke araboj neniam sentis bezonon je « politikaj opinioj », tio okazis, ĉar ili neniam konceptis la ŝtaton kiel « lokon » por sia libero. Por ili pli gravas povi trairi la straton kie ajn kaj sen obei semaforon,  ol povi baloti ĉiun kvaran jaron por kandidato, kun kiu ili neniam teumis. Ili sekve sentas pli truda leĝon reguligantan la urban trafikon, ol leĝon limigantan la ĵurnalisman liberon en lando, kie multaj loĝantoj scias nek legi nek skribi. (1) El tio originas la tradicia adaptemo de araboj kaj ilia historie apenaŭa revolucia elano. El tio ankaŭ la surprizo de okcidentano ne komprenanta, ke sub tiom rigoraj reĝimoj oni povas vivi trankvile kaj kontente. Kaj tial pli facilas vivi en la araba mondo sub ŝtata aparato rigida kaj diktatora, sed decidante nenion, ol sub ŝtata aparato nevidebla kaj tolerema, la okcidenta, kiu decidas ĉion. »

 


(1) kp Jacques Ellul: "le pire danger pour la liberté c'est moins les idéologies politiques, le totalitarisme violent et politique, que l'extension de la logique technicienne à la totalité de la vie sociale" (teksto verkita jam en 1937!)

 


ce n'est pas pour rien que Albert Cossery est né en Egypte.


Repost 0
Published by R. Platteau - dans ESPERANTO
commenter cet article
30 septembre 2005 5 30 /09 /septembre /2005 22:00
Puisqu'il est impossible de mettre ici mon fichier de citations (1436 si j'en crois mozilla composer) je suis réduit à mettre un lien, qui vous conduira à une page où elles sont classées par thèmes  eux-mêmes classés alphabétiquement. J'avais l'intention de mettre (ici!!) une autre version du fichier classé par nom d'auteur, mais vu le temps immense qu'il faut pour quasiment rien et l'incalculable dificulé et l'infinie complication pour faire la moindre chose, je ne le ferai pas ! il faudra se contenter de celui là) Mais le meilleur moyen de chercher, dans la page sera d'utiliser la fonction "Edition" "Rechercher dans la page" et dans la cadre taper un mot  "clé" quelconque, ou tout ou partie (partie c'est plus sûr avec l'informatique !  ) d'un nom d'auteur (voyez, moi, contrairement  à certains, j'explique !!) ainsi de suite. Vous pouvez encore copier le tableau sur votre ordinateur, mais dans ce cas .... la mise en forme sous forme de tableau .....disparaîtra!!!!  (quoi qu'on die l'informatique et ses programmes soi-disant  super-performants ce n'est encore que de la MERDE d'un PRIMITIF pas croyable!!)
Donc voici le lien:
1436 CITATIONS
Repost 0
Published by R. Platteau - dans 1436 CITATIONS !
commenter cet article

2CCR

ALAIN BENAJAM
un paysan de l'Allier

http://www.petitions24.net/forum/47277
 Quand on vit dans l'Europe actuelle,on comprend le dégoût et la haine que les gens d'Europe de l'Est avaient pris pour la langue russe
une effarante chape de plomb médiatique pèse sur le basculement linguistique en cours
    defenselanguefrancaise.org Aujourd'hui il y a sur les murs de Paris plus de mots anglais qu'il n'y avait de mots allemands pendant l'Occupation (Michel Serres) Seuls les banquiers peuvent voler le peuple en plein jour sans avoir la police aux trousses...Jovanovic : il faut NATIONALISER LES BANQUES sans aucune indemnité, et mettre au point un tribunal pour les traduire en justice

le NWO alias le N.O.M. = Nouvel Ordre Mafieux

M'ame MEDEF et la  police

Pièces et main d'oeuvre
Olivier Demelenaere

ANONYMOUS
CHISTOPHER BOLLYN 
 INFOSYRIE
TOUCHE PAS à MON LABO !
La misère a un sourire tu sais?  oui je sais
...
SaveFrom.net  
Réseau Voltaire France

Mon site en Espéranto
BASTAMAG

Il faudra bien tenter de trouver des réponses, même si celles-ci peuvent s’avérer explosives 

une vraie civilisation : CAHIERS DE COUTURE

le dissident de Genève

MANIPULATION TOTALITAIRE DIGNE DE L'URSS   Les millliards perdus du Pentagone

Le soupçon d'ue manipulation d'Etat

donner la parole au peuple

ESPERANTO

Le plus grand dictionnaire  espéranto-français en ligne !

FUMER TUE ! CRAC BOUM HUE !

pour écouter ci-dessous cliquer dans le rectangle noir !

tiens des femmes portant un "voile islamique"

dictionnaires multilingues, exemple

Tous ses nouveaux articles sont du plus haut interêt

ambiance de merde, société détraquée et psychosée, rumeur meurtrière, flicaille 1 mort innocent tué par la bétise des gens 

"Tout pouvoir corromp, tout pouvoir absolu corromp absolument" il n'y a pas de pire poison de PIRE en PIRE

 Les pilotes français des avions qui ont fait ça vont-ils être poursuivis par leur conscience pour le restant de leur vie  ? 

Kadhafi (القذافي) dans l'intimité

LABOURSTART

Les-diables-sont-déchainés

Earth Liberation Front

Front de Libération des Animaux

Phil Glass NIGHT TRAIN SaveFrom.net

Mendelssohn Menuhin Furwangler SaveFrom.net

BRAVE NEW WORLD

on réédite les erreurs des années 20 
Forces international

IMMONDE FRANCE transformée en cauchemar !créez des fonctionnaires
Saddam face à l'histoire  

le racisme est en dernière analyse un racisme anti-pauvres reflechissez ... à quand une assoc anti-raciste pour défendre ceux-ci ? ça risque pas: les assoc anti-racistes sont composées de riches et de bourgeois !  L'Occident va crever de ne plus se toucher 

DES GENS 15è arrond. Quand Paris était encore une ville du peuple
défendons la langue française
et les autres domo dico 

 

 

La vraie vie  reconnaitre les papillons  découvrir le monde des insectes: FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres 

tous les oiseaux leur chant etc

France actuelle: HORREUR ABSOLUE à quoi on nous prépare 

17 mesures d'URGENCE
le monde dont nous voulons le contraire de celui qu'on nous impose  tout ça va bientôt être INTERDIT par les arrêtés municipaux fascistes détraqués

http://dont-stop-the-chicha.skyrock.com/

"il va falloir reconnencer à sculpter les facades des maisons, à vivre dans le beau, pourquoi toujours la merde et la sous-merde ?!"

ne pas laisser tomber avant d’avoir commencé, nos enfants ont besoin de nous

dépéchez-vous avant que les règlements municipaux n'interdisent de mettre des plantes odoriférantes dans son jardin: semences BIO de fleurs et de légumes rares 

Joseph Moshe? on a retrouvé Joseph Moshe ! mais comment se fait-il qu'aucune date de liberation n'est indiquée, ni de jugement? et comment se fait-il qu'aucun journaliste n'a pris la peine d'aller le visiter pour en avoir le coeur net sur ce qu'il est?

Diana

Il y a eu 2 génocides, sauf que le deuxième n'a bénéficié d'aucune commémoration

http://www.parasciences.net/

CABANES DANS LES ARBRES

TOUTES LES GALAXIES !

KURT SONNENFELD

Bruxelles 11 septembre 2008

vidéo à regarder jusqu'au bout, c'est là que se trouve le plus important !!

petit à petit ça se sait LA NATURE DU CAPITALISME et la psychologie de ses "kapos"

Chute libre dans la barbarie tout citoyen français vit maintenant dans une insécurité de tout instant, à chaque moment un cauchemar ignoble peut s'abattre sur lui quand on vous disait de pire en pire contre ces horreurs, ce cancer qui ronge la FRANCE lapétition 

pour le receuil de témoignages

la France montrée du doigt par Amnesty International pour les excès de la police et  l’impunité dont jouissent leur auteurs (la Chine nous donne une leçon !)  faute de structure d’enquête indépendante et avec une justice plus prompte à classer les affaires qu’à les juger. et voilà un qui lâche le morceau et explique beaucoup de choses - un témoignage de l'intérieur! - plein d'exemples de cette mentalité Tout ça vient de leur impunité
 http://outre-vie.forum
poésie et astronomie

poésie de Francis Jammes
* discours anti-secte comme support de l’idéologie néolibérale *
apparitions en Egypte

 Daninos disait: "L'esprit, comme le parachute, doit être ouvert pour fonctionner."
* les OVNIs en Argentine 



la lettre de la vieille dame :

les Bistrots Résistants

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre "les Bistrots Résistants" en bleu sous le cadre, qui sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée

 

Ne plus respecter les lois liberticides
 
Zygmunt Bauman
"On a beau parler des droits de l'homme, il faut d'abord respecter l'individu et sa liberté. Sinon, c'est du vent, un beau discours qui ne sert à rien à nous les vivants." (Gao Xingjian)

PAUVRE ARGENTINE!

SANS DROITS SANS VOIX

féroce inégalité des sexes ! quand cela cessera-t-il ?
l'affaire Fortin
halte à l'inhumanité du racisme anti-homme !

papillons  - en 2008  carabus coriaceus ?
oiseaux  dictionnaire HINDI

c'est délicieux  !

cuisine de Rosine
cuisine syrienne
v Merveilleux tableaux

vun miracle nommé Bubulle
une analyse sociologique lumineuse des dérives actuelles :

le critère? être minoritaire !!

"nos impôts utilisés à payer des hystériques qui traitent de secte tous ceux qui ne se soignent pas ou ne pensent pas comme tout le monde."dry.gif

la-delation-aveugle/

"L'enfer est pavé de bonnes intentions" v


">

texte libre 4 en haut à droite

texte libre n° 2 à droite au milieu

ECOUTER en LISANT: (Phil Glass)

années 50 époque moins constipée que maintenant qu'est-ce qu'on vous regrette !
Je suis un sentimental - Eddie Constantine SaveFrom.net

NOUVEAU:  ICI LES CHANTS DE TOUTES LES ESPECES D'OISEAUX DU MONDE ENTIER  

Voyages en ASIE

 

FLORE EN LIGNE !

identification des plantes

identification des fleurs composées (à capitule)

herbier très détaillé des espèces les plus courantes

 

IMMONDE ! on se croirait en URSS !

alors la frontière n'existe plus: http://www.maitrepo.com/a

Haïkus

jouer au TAROT : télécharger

rue Affre  

  Fabuleux ROSSINI SaveFrom.net
v Abdelhalim Hafez

v "ah  mais ça ne finira jamais"
v Je veux dire au monde une histoire
*pour découvrir le monde des insectes, FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres
c'est vrai, en France aussi on ne voit presque plus jamais de mouches! comment ça se fait?

tous les oiseaux, chants, etc

situation  terrifiante

v NOTRE PLANETE INFO

Que reste-t-il de la démocratie?
Une vraie société c'est ça

une évolution politique véritablement glaçante  

le vin le meilleur aliment anti-vieillissement:

¿Seremo entregados a los barbaros fieros?
¿Tantos milliones de hombres hablaremos inglés?
¿No hay mas nobles hidalgos ni bravos caballeros ?
¿Callaremos ahora para llorar despues? (Ruben Dario)

patriotisme pas mort vive la Russie !



Tites boules émotives pour vos commentaires
                                     
 
                

PLIAJ MIENETOJ

d'autres ici

nous ne sommes qu'une poignée à percevoir la gravité du phénomène et ses menaces sur les libertés individuelles.pureté et santé ces notions ont été un cocktail explosif chaque fois que l'Etat s'est focalisé névrotiquement dessus n'est-ce pas ?le tabac comme "rideau de fumée" 

le si beau et si expressif visage de barbara !  on aurait envie de le couvrir de baisers  "Quand reviendras-tu ?"

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre " Quand reviendras-tu?" en bleu au-dessus du cadre,ili sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée



http://www.lipsheim.org/forum/agora/
*
éthique des bistrots versus milices 

1/ Ne plus être muet : faire circuler ces informations autour de soi.
2/ Ne plus financer la mondialisation : consommer uniquement local, régional, artisanal.
3/ Ne plus respecter les lois liberticides : désobéir.
4/ Ne plus consommer la propagande : jeter sa télévision et sa radio.
5/ Ne plus être invisible : parler, faire du situationisme, occuper la rue.
6/ Ne plus être un esclave : devenir paysan, artisan, commerçant, indépendant.
7/ Ne plus être dépendant : devenir autonome (énergie, alimentation, santé, culture).
8/ Ne plus être un robot : rire, danser, chanter, dessiner, fumer, boire, partager, découvrir, etc.

">

texte libre au milieu à droite

">

les vrais liens TOUS