Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
http://miiraslimake.hautetfort.com/

">

puisque le nouvel over-blog est une vraie merde mon futur blog sera (y aller regarder dès maintenant) : http://miiraslimake.eklablog.com
QuAnd celui-ci s'arrêtera il faudra aller chercher la suite à cette adresse
VOXimage.png

  "Sur vojo de l'vivo nun vagas mi sola,
Senzorge al kie la tempo min blovas;
Ĉar, kvankam min celus eĉ vorto konsola,
En aĝ' mia nuna mi vivi ne povas" (Edmond Privat)Presidentielles 2012 sortie de l'euro 
Union populaire republicaine
q uand ce blog s'arrêtera il faudra aller le chercher sur cette adresseand celui-ci s'arrêtera il faudra aller le chercher à cette adresse

Texte Libre 1 en-tête

VIVE LE MRAP ! VIVE LES CATHOLIQUES !

le scandale du siècle Durant 50 ans on a cultivé l'horreur de l'URSS son totalitarisme, sa barbarie cauteleuse, ses flics puants, son intrusion dans la vie privée des gens, on nous a fait peur de ce contre-modèle c'était l'abomination le danger qu'on opposait à nos pays civilisés et libres Et dire qu'on était prêt à faire la guerre pour ne pas tomber dans une telle société maintenant on les imite! en pire ! u-p-r Asselineau le seul qui interdira les RFID LA Banque Centrale Européenne n'est « INDÉPENDANTE » que d'une seule chose : DU SUFFRAGE UNIVERSEL  Arnaques de la GRANDE DISTRIBUTION Turquie état policier barbare pour nos enfants nos familles la société Refus TOTAL directive scélérate Les américains ont PEUR de s'indigner c'est le but recherché Morts etat-d'Anne  LES MOTS argument de mouton fasciste DEFENSE des DATES seuls ceux qui ont connu ça comprennent horreur Mépris des gens atteintes à leur dignité et conditions de vie ce qui viendra après LES LABOS  Marksaj studoj

à BAS l'invasion amerloque ! à bas l'anglicisation obsessionnelle d'OVER-BLOG !!!

Recherche

Texte libre 2 en bas à droite

Un seul Etat ce n'est pas l'apocalypse ni la fin du monde

on n'avait plus entendu ce genre de propos depuis la fin de l'URSS et du KGB

avant la purification ethnique 
v"ce qu'il y a de terrible quand on cherche la vérité c'est qu'on la trouve"
v Kawther Salam
ECOUTER en LISANT:

un peu de métaphysique

un chagrin insondable

v Shajarian :

Kazi Nazrul Islam le grand poète bengali


Dum vivas mi :

*Le Temps des Fleurs (et le temps où Dalida vivait)

* Un jour tu verras 

Steve Reich:

 

BRUCH le plus puissant concerto 

Ils disent

 Natacha Atlas :


Savoir, résister, avant qu'il ne soit trop tard

des choses que vous n'avez pas vues à la télé

(que réfléchissent ceux qui se chauffent au fuel: Est-ce que vous retrouvez vos chaudières effondrées après une nuit de fonctionnement?)

v la fatwav les humanistes commencent à prendre peurv Espace Libre

par exemple

les "experts" en qui on met notre confiance sont achetés et mententv

SAVEZ-VOUS QUE MAINTENANT IL Y A UN DICTIONNAIRE chinois- français SUR INTERNET ?

v sud de l'Iran
v les couleurs de l'INDE

v mousselines: "vents tissés" disaient les romains

histoire de l'INDE - 1ère partie

nostalgie d'Alger

l'argentine  est un des plus beaux pays au monde
v à la frontière Sino-Mongolev monts Altaï en Sibérie:  Fabuleux !v la Pologne

on vous donne des idées caricaturales sur les gens,
les trouvez-vous vraiment "constipés" ces iraniens? :
sauf comme tout le monde quand ils sont sur la  tombe de leur mère

v devant une logique comme celle-là le refus doit être total ! v  

Un texte capital à lire "comme boivent les poules: en relevant fréquemment la tête pour faire couler" : Le racisme anti-pauvres

toutes les espèces végétales et animales aves liens images etc
 SEA SHEPHERD

La végétation d'Uruguay

TOUTE l'actualité scientifique

DANIEL faisait partie du "Mouvement du Graal"en mémoire de lui les voici

présentation

 

v ATTRACTEURS ETRANGES v fractales v Morphogénèse

v NOUVEAU ! Un portail sur le monde musulman

carnets de poésie

Comte-Sponville

MES PIEDS SE SONT SEPARES DE TES PIEDS

La nature vampirique du capitalisme actuel qui vit de suçer la vie des êtres et des peuples":
Le capitalisme est devenu le plus grand ennemi de  l'individu
vie cauchemardesque des américains de classe moyenne
v une vision autoritaire et monochrome de la société


archives totales ">

texte libre 3 = vrai accès aux archiv

22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 13:42

« Genuojn miajn eksurrampas
Por elrigardi mia filo »

(Lörine Szabó)

eh oui, quel malheur ! où est-il mon fils ?

Remarques, mon père, j’ai plus d’une fois escaladé ses genoux, qu’est-ce qu’il en a de plus maintenant ?! …

Partager cet article

Repost0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 15:44

SENDORME


Vi diris : « Atendu min, mi revenos dum steloza nokto

Mute, kvazaŭ kato

Vin mi tuŝos tenere »

Kaj nun mi vin atendas, dume daŭras sendormaj noktoj senfine.
Manoj miaj karesas la korpon, varma haŭto sopiras al loko, kiu nune frostas,

Kie antaŭe vi kuŝis varme.

Mallumon mi volvigas ĉirkaŭ la manfingroj

Same kiel noktan mantelon

Taŭzas branĉojn de l’arboj.

Nur steloj forgesis brili same

Kaj la krescento ne plu flugiligas pensojn.

La nokto etendiĝas ene de mi – tempo,

Sekundoj forpasas mute – la horoj.

Sed apenaŭ la vejnoj enhavas lafan sangon.

Sed frosto proksimiĝas

Kaj papilioj forflugis el la sonĝoj.



3/9/2003     

Princo


Partager cet article

Repost0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 23:00

 Je n’ai plus aucune possibilité de connaître des plaisirs ou de vivre des valeurs et n’en aurai plus jamais désormais, alors je proclame et sème pour les autres.


"plus rien pour moi ne se passera sur la terre"
(Montherlant, Cardinal d'Espagne)




Partager cet article

Repost0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 12:27
René BEFVE
Un des descendants/cousins de la famille Befve de Malincourt (maman les connaissait, et l'un d'eux était mort le bassin écrasé par une vache contre un mur, certains habitaient toujours dans le coin, une ferme, très sale [en 1960] ) était parti reprendre une ferme dans les Landes, une grande ferme, de 200 hectares quelque chose comme ça, ils y cultivaient du maïs (c'était un précurseur des « agriculteurs » de maintenant .... ) il avait une douzaine d'enfants.
On était allé les voir en 1972. (ça a été une occasion pour voir cette ville au charme si particulier qu'est Bordeaux, avec ses maison peu hautes pour une grande ville et construite en style « classique » noble, tout en pierre grise) On a vu l'immense maison, avec un bureau ! (Pour gérer la ferme !) l'immense cuisine, qui ressemblait à une cuisine de collège, en effet avec ses douze enfants il disait que ce n'était pas un problème, car il avait organisé le fonctionnement de la famille de manière « militaire » et rationelle, ainsi chacun des enfants se chargeait de faire la cuisine pour tout le monde à tour de role, et cette cuisine était, forcèment ! faite dans de grandes marmites et sur de grands fourneaux de collectivité !
A la fin du repas on est allé au salon (ce n'était pas des pauvres !) pour prendre le café, il s'est assis dans un fauteuil et a dit « j'attend » (le café). Par la suite maman régulièrement faisait allusion a à lui chaque fois qu'elle disait « j'attend » elle ajoutait: « je fais comme René Befve: j'attend », ou "tu fait comme René Befve: tu attend !"

Parmi les enfants (je ne suis pas sûr que tous les douze étaient là, je n'ai pas compté) il y en avait une une des plus agés, adulte déjà, qui se tenait à l'écart, une femme, maigre, avec un air intellectuel et méditatif, elle m'a fait tout de suite penser – forcèment puiqu'on était dans les Landes ! – à Thérèse Desqueyroux !
Je me souviens encore d'elle

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 11:49

Ma tombe est toujours ma tombe,
mais mon coeur en est une autre
C'est ma tombe en dehors de la terre;
c'est ma seconde tombe.

Ce ne sont pas des herbes qui la cachent,
ni non plus une pierre-mâle
C'est ma chair pleine de soucis
qui la dissimule.

Mes vibrants soupirs, mes larmes
et mes sanglots incontenus
y jouent les revenants
et me hantent sans cesse.

Là sont les rêves conçus,
mais qui s'étaient dissipés brusquement
et invisiblement. Là sont les épaves
du bateau de l'Espérance.

Là les stances du Passé,
et chants de ma Jeunesse
sont ensevelis et ne se réveillent plus
Pas même pour donner un écho!

Là sont tous les projets
perdus et oubliés.
Là gisent les os de mes jours lointains
et de mes heures sans pouvoirs.

Là se décompose lentement la chair. 
Là elle flétrit
et tombe quoique jeune.
Là sont les morts - tous les morts.



          

                    (Jean Joseph Rabearivelo)


Partager cet article

Repost0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 18:54


J’ai regardé dans mon « Journal » de cette époque-là, il n’y a pas de trace de la (dernière) visite de Claude je crois entre Noël et Nouvel-An (une fois de plus dans les « mauvais jours »…), 1991 (puisqu’il est mort en 1992). La dernière fois que je suis allé le voir à Paris (http://www.ipernity.com/doc/78178/3832918 ) je lui ai dis qu'il devait vivre pour pouvoir m’inviter, comme il m’en avait exprimé le projet, à la Guadeloupe, (et on aurait été ensemble à la Dominique , régit par un gouvernement socialiste, (1) et depuis j’ai regardé sur Wikipédia ce que c’est et je crois que ça m’aurais beaucoup plus et que ça aurait une expérience unique de voir cette île…) pour l’encourager, mais en fait je me disais quand je me retournais sur lui en descendant l’escalier, que que voyais peut-être pour la dernière fois. En fait je l’ai revu. Pour les vacances de Noël il est revenu en France dans sa famille. Et il est ensuite passé chez moi. Il a vu ma maison qu’il n’avait pas encore vu, à cause de cette s..... de D*, il avait lancé bêtement - l’atavisme aristo - : « ah la terre ! (=investissement foncier) rien de tel que la terre ! », il avait salué mon chien que j’appelais « Monsieur de Monvelu », il m’avait un moment saisi le bras et dis, « j’ai peur, laisse moi te tenir le bras, ça va passer ». … Ensemble on été allé chez Isabelle, il n’avait pas caressé son chat car ses médecins le lui défendaient, et le regrettait. Et puis je l’ai conduit au train de Paris, je sui s allé sur le quai avec lui, l’ai regardé monter et ai regardé partir le train. Cette fois là je n’y pensais pas mais c’était la dernière fois.


Voilà, c’est ça le thème de ce billet : ce moment. Quand le train est parti. J’y repense maintenant.

A l’époque, quoique la dérive de déséquipement et fascisme était enclenchés et déjà commencée, les gares (quoique déjà on sentait l’infini et ignoble mépris des clients qui caractérise depuis la SNCF) pouvaient encore passer pour des gares: il n’y avait pas de caméras de vidéos-surveillance. Mais les églises commençaient à ne plus être des églises, à S*-C*. seule la chapelle annexe était encore ouverte, maintenant même elle est fermée en permanence comme sous l’URSS. Et on n’était pas encore obligé de réserver pour prendre le train. Même qu’il y avait encore quelques guichets, (quoique les agents derrière étaient déjà devenus complètement incompétents et juste bons à rendre la monnaie ! et à n’avoir rien à foutre de vous) à Paris non plus on ne se sentait pas encore comme en Union Soviétique sous Staline, mais ça n’allait plus durer longtemps…

 

 

 

 

 

(1) Tiens, hélas je ne pourrai pas lui montrer ... , ici parle l'actuel premier ministre de la Dominique, elle fait partie de l'ALBA (il n'aura pas su non plus, etc) pour le voir il faut dans le cadre de la vidéo cliquer sur la ligne (la 3 ème ligne, celle qi est le plus en bas) celle où est marqué : Intervencion (evec un accent espagnol sur le o) del Primer Ministro  de Dominica , Roosevelt Skerrit

Et alors seulement vous serez au lien qui mêne à la vidéo en question. 



voici le code html à ajouter à son site, blog, etc pour y mettre la dite vidéo, qui n'est absolument plsu en aucune manière trouvable nulle part sur Internet, donc à ne perdre à aucun prix:

<!-- VIDEO YVKE MUNDIAL --><div style='width: 440px; text-align: center'><embed src='http://cantv.radiomundial.com.ve/yvke/players/video/jw/flvplayer.swf' width='440'   height='480' allowfullscreen='true' flashvars='&displayheight=330&height=480&width=440&overstretch=fit&repeat=list&shuffle=false&backcolor=0xE8E8E8&logo=http://cantv.radiomundial.com.ve/yvke/images/mundial-logo-tv.png&file=http://cantv.radiomundial.com.ve/yvke/playlist.php?t=15353' ></embed> <div style='font-size: 10px; padding-top: 8px;'>Haz click en cualquier video para verlo     <br />Puedes ver otros en <a href='http://radiomundial.com.ve' target='_blank'>radiomundial.com.ve</a>     </div></div><!-- FIN VIDEO YVKE MUNDIAL -->


aporrea un site de merde dont le module de recherche est d'une nullité TOTALE qui ne sert à rien du tout 

 

http://diktacratie.com/le-futur-est-incertain-et-la-fin-toujours-proche/

 

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 20:20


Ce n’est pas croyable à quel point la vie est sordide. Comme si elle n’était pas assez sordide en elle-même et par les états que la nature crée, la plupart des gens se font un monde et une vie si sordides ! Bref ce n’est pas croyable à quel point la vie est sordide.

Nulle part, de quelque côté qu’on tourne son esprit, dans la sphère intelligible comme dans la sphère sensible, il n’y a aucun réconfort ni aucun espoir, aucun sens, rien qui soit désirable, ni même supportable. Il n’y a aucune chaleur nulle part dans la vie, ni dans les choses, ni dans les gens. J’ai beau retourner le problème sous toutes ses faces, c’est le mur, et le vide. Mon cœur est glacé et la moelle de mes os. Rien que la solitude et la conscience de devoir mourir.

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 17:18

Un jour (ou plutôt un soir, il faisait nuit) j'étais dans un train qui s'est arrêté dans une gare qui était celle des Eyzies là où se trouve le fameux site on a trouvé des vestiges de l'homme préhistorique. Ça m'a fait un sacré effet de penser que je me trouvais là dans une commune aussi fameuse ! « comme pour rire ».

Je ne l'ai jamais oublié.

 

(on allait pour la première fois à Coleyrac-Saint-Circq, c'était en 1972)

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 19:18
ici


Un jour, à l'heure si spéciale où la nuit finit et qu'on sent l'approche du jour, sous le ciel si fascinant de cette belle heure, j'étais sur le chemin de prendre le train pour le premier grand voyage que j'allais faire de ma vie.
Mon père nous avait accompagné ma mère et moi jusqu'à la moitié du chemin vers la gare, puis allait revenir à la maison, où il allait rester seul 2 semaines. On s'est dit au-revoir là, en cet endroit. Et je regardais le ciel et c'était exaltant et émouvant.

Je m'en souviens encore; j'ai reconnu l'endroit après 37 ans
.....


Partager cet article

Repost0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 17:35
Souvenirs mis par écrit le 30/12/97…

 

Maman était tellement fatiguée qu’elle s’endormait en tricotant ou faisant du crochet, et toutes ses mailles se défaisaient, et quand sa tête penchait et tombait en avant ça la réveillait en sursaut, et ainsi de suite.

Tous ses travaux de broderies !

Elle avait un goût prononcé, et un don, pour la peinture, et n’ayant eu aucune formation sans calculer ni y mettre d’application comme moi, dont les résultats étaient si maladroits malgré les efforts ! (ou à cause ?), elle parvenait à de bien meilleurs résultats, sans inhibitions elle improvisait des couleurs de son cru et c’était harmonieux ; elle aurait plu aux profs des écoles de maintenant. Mais de son temps ça n’existait pas. Si elle avait pu faire des études ? Mais de son temps et milieu c’était exclu.

Tout ça a été jeté par papa après ; je n’ai presque plus rien.

Et les radio-crochets avec Zappy Max (Il est mort.. .). Les chansons de Dalida à la radio.

Les cha-cha-cha burlesques. Mireille.
La Marseillaise tous les soirs à minuit à la fin des émissions.

Et les concours qu’on faisait, où il fallait classer les chansons dans le même ordre de préférence que le résultat global. (On n’a jamais gagné je crois)

« Quitte ou double », « Le rêve de votre vie », (et les publicités pour Bourgeois et Kléber-Colombes) « Accusé levez-vous ! », « Je voudrais bien savoir », et l’après-midi du jeudi entièrement consacrée à des émissions enfantines. Michel Auriac, Marianne Oswald.

Stéphane Pizella, « Au-delà des mers » et Bachir Touré, le seul comédien noir à cette époque ! encore coloniale. Les émissions en langue kabyle qu’on écoutait tous les soirs. Et les émissions polonaises de Radio-Lille. « Mouvi Paris nafari gochni Lille » (je ne garanti pas l’orthographe !) Et Simons. Et les messages aux familles des militaires en Algérie. On ne savait pas ce qui se passait réellement à l’époque.

Tout ce que maman avait, des heures durant, raonté sur son enfance, sa jeunesse, sa famille, Malincourt, et les voisins, le curé Bodchon (il y a un opuscule de lui sur Internet ! http://pagesperso-orange.fr/pierre.decaudin/malincourt/index.html j’ai vu) - qu’elle critiquait tant ! - et la vie à l’époque ; que j’ai oubliés. Ce n’est plus possible de le reconstituer… plus jamais.

L’éclairage dans les campagnes avant que l’électricité ne soit installée, les lampes à pétrole, les quinquets, les saucissons et les pains de sucre candi pendus au plafond, et dont on cassait de petits morceaux pour mettre dans le café, (ça c'était avant 14) les coups de casquette de son père (une fois passé la toute petite enfance, où ils avaient le droit de tout ! les enfants étaient dressés à la dure). Le tennis sport de riches, le scandale devant les premières jupes « courtes » (au genou) etc. Les zizanies, rancunes, et autres démélés dans sa famille (ce n’était pas la joie !) Sa sœur Julie morte en couches, d’hémorragie (c’est pourquoi elle-même 15 ans plus tard est allé à la maternité, et avec raison, car elle aussi a eu une hémorragie), la phlébite et la mort de son père en 41, celle de sa mère en 46 (quelle appelait encore dans son sommeil à près de 70 ans) l’occupation par les soldats allemands en 14, et en 40. Les « pikinini chinois » en 18, et les prisonniers russes se nourrissant de trognons de betterave en 40. L’évacuation à Binche en 1918, et la grippe espagnole.

Le vieil Auguste Wargniez, si frèle, si vieux, et sa femme Reine. A Malincourt leur maison sur la place, et son beau « jardin de curé ». Maintenant la maison est mise à louer, en langue anglaise !…  pour des touristes !….

Les dernières batteuses, que je voyais passer dans la rue à Bailleul, et les derniers chevaux de trait, de race flamande, si gros et grands. Et la baladeuse à bras dont papa se servait pour aller monter des chapelles mortuaires chez les gens. La dernière pompe à eau publique dans la rue du Musée, supprimée après 1954 (?) Les séances de jogging qu’on faisait avec Claude le midi (vers 1990, on change d’époque !), et avec la fameuse Noëlle (morte subitement longtemps après en 2007) en allant à la cantine, avec les aller-retour en voiture c’était la course (en 1987-89 ?), maintenant ce serait tout à fait impossible, les déplacements en voitures en ville deviennent de plus en plus lents et difficiles, quand ce n’est pas carrèment impossibles.

Les éboueurs, vers 1960, à l’époque pas de poubelles standard, ni de benne étudiée pour, simplement un camion où les éboueurs piétinaient dans les ordures en y vidant, à la force du poignet les récipients de fortune qui servaient de poubelle. (Maintenant c’est l’excès contraire ; je ne sais pas où ça va nous mener ce caporalisme et ce totalitarisme hygiéniste qui commence à étendre sa chappe de plomb sur la société (1998, et après ...)


Partager cet article

Repost0

2CCR

ALAIN BENAJAM
un paysan de l'Allier

http://www.petitions24.net/forum/47277
 Quand on vit dans l'Europe actuelle,on comprend le dégoût et la haine que les gens d'Europe de l'Est avaient pris pour la langue russe
une effarante chape de plomb médiatique pèse sur le basculement linguistique en cours
    defenselanguefrancaise.org Aujourd'hui il y a sur les murs de Paris plus de mots anglais qu'il n'y avait de mots allemands pendant l'Occupation (Michel Serres) Seuls les banquiers peuvent voler le peuple en plein jour sans avoir la police aux trousses...Jovanovic : il faut NATIONALISER LES BANQUES sans aucune indemnité, et mettre au point un tribunal pour les traduire en justice

le NWO alias le N.O.M. = Nouvel Ordre Mafieux

M'ame MEDEF et la  police

Pièces et main d'oeuvre
Olivier Demelenaere

ANONYMOUS
CHISTOPHER BOLLYN 
 INFOSYRIE
TOUCHE PAS à MON LABO !
La misère a un sourire tu sais?  oui je sais
...
SaveFrom.net  
Réseau Voltaire France

Mon site en Espéranto
BASTAMAG

Il faudra bien tenter de trouver des réponses, même si celles-ci peuvent s’avérer explosives 

une vraie civilisation : CAHIERS DE COUTURE

le dissident de Genève

MANIPULATION TOTALITAIRE DIGNE DE L'URSS   Les millliards perdus du Pentagone

Le soupçon d'ue manipulation d'Etat

donner la parole au peuple

ESPERANTO

Le plus grand dictionnaire  espéranto-français en ligne !

FUMER TUE ! CRAC BOUM HUE !

pour écouter ci-dessous cliquer dans le rectangle noir !

tiens des femmes portant un "voile islamique"

dictionnaires multilingues, exemple

Tous ses nouveaux articles sont du plus haut interêt

ambiance de merde, société détraquée et psychosée, rumeur meurtrière, flicaille 1 mort innocent tué par la bétise des gens 

"Tout pouvoir corromp, tout pouvoir absolu corromp absolument" il n'y a pas de pire poison de PIRE en PIRE

 Les pilotes français des avions qui ont fait ça vont-ils être poursuivis par leur conscience pour le restant de leur vie  ? 

Kadhafi (القذافي) dans l'intimité

LABOURSTART

Les-diables-sont-déchainés

Earth Liberation Front

Front de Libération des Animaux

Phil Glass NIGHT TRAIN SaveFrom.net

Mendelssohn Menuhin Furwangler SaveFrom.net

BRAVE NEW WORLD

on réédite les erreurs des années 20 
Forces international

IMMONDE FRANCE transformée en cauchemar !créez des fonctionnaires
Saddam face à l'histoire  

le racisme est en dernière analyse un racisme anti-pauvres reflechissez ... à quand une assoc anti-raciste pour défendre ceux-ci ? ça risque pas: les assoc anti-racistes sont composées de riches et de bourgeois !  L'Occident va crever de ne plus se toucher 

DES GENS 15è arrond. Quand Paris était encore une ville du peuple
défendons la langue française
et les autres domo dico 

 

 

La vraie vie  reconnaitre les papillons  découvrir le monde des insectes: FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres 

tous les oiseaux leur chant etc

France actuelle: HORREUR ABSOLUE à quoi on nous prépare 

17 mesures d'URGENCE
le monde dont nous voulons le contraire de celui qu'on nous impose  tout ça va bientôt être INTERDIT par les arrêtés municipaux fascistes détraqués

http://dont-stop-the-chicha.skyrock.com/

"il va falloir reconnencer à sculpter les facades des maisons, à vivre dans le beau, pourquoi toujours la merde et la sous-merde ?!"

ne pas laisser tomber avant d’avoir commencé, nos enfants ont besoin de nous

dépéchez-vous avant que les règlements municipaux n'interdisent de mettre des plantes odoriférantes dans son jardin: semences BIO de fleurs et de légumes rares 

Joseph Moshe? on a retrouvé Joseph Moshe ! mais comment se fait-il qu'aucune date de liberation n'est indiquée, ni de jugement? et comment se fait-il qu'aucun journaliste n'a pris la peine d'aller le visiter pour en avoir le coeur net sur ce qu'il est?

Diana

Il y a eu 2 génocides, sauf que le deuxième n'a bénéficié d'aucune commémoration

http://www.parasciences.net/

CABANES DANS LES ARBRES

TOUTES LES GALAXIES !

KURT SONNENFELD

Bruxelles 11 septembre 2008

vidéo à regarder jusqu'au bout, c'est là que se trouve le plus important !!

petit à petit ça se sait LA NATURE DU CAPITALISME et la psychologie de ses "kapos"

Chute libre dans la barbarie tout citoyen français vit maintenant dans une insécurité de tout instant, à chaque moment un cauchemar ignoble peut s'abattre sur lui quand on vous disait de pire en pire contre ces horreurs, ce cancer qui ronge la FRANCE lapétition 

pour le receuil de témoignages

la France montrée du doigt par Amnesty International pour les excès de la police et  l’impunité dont jouissent leur auteurs (la Chine nous donne une leçon !)  faute de structure d’enquête indépendante et avec une justice plus prompte à classer les affaires qu’à les juger. et voilà un qui lâche le morceau et explique beaucoup de choses - un témoignage de l'intérieur! - plein d'exemples de cette mentalité Tout ça vient de leur impunité
 http://outre-vie.forum
poésie et astronomie

poésie de Francis Jammes
* discours anti-secte comme support de l’idéologie néolibérale *
apparitions en Egypte

 Daninos disait: "L'esprit, comme le parachute, doit être ouvert pour fonctionner."
* les OVNIs en Argentine 



la lettre de la vieille dame :

les Bistrots Résistants

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre "les Bistrots Résistants" en bleu sous le cadre, qui sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée

 

Ne plus respecter les lois liberticides
 
Zygmunt Bauman
"On a beau parler des droits de l'homme, il faut d'abord respecter l'individu et sa liberté. Sinon, c'est du vent, un beau discours qui ne sert à rien à nous les vivants." (Gao Xingjian)

PAUVRE ARGENTINE!

SANS DROITS SANS VOIX

féroce inégalité des sexes ! quand cela cessera-t-il ?
l'affaire Fortin
halte à l'inhumanité du racisme anti-homme !

papillons  - en 2008  carabus coriaceus ?
oiseaux  dictionnaire HINDI

c'est délicieux  !

cuisine de Rosine
cuisine syrienne
v Merveilleux tableaux

vun miracle nommé Bubulle
une analyse sociologique lumineuse des dérives actuelles :

le critère? être minoritaire !!

"nos impôts utilisés à payer des hystériques qui traitent de secte tous ceux qui ne se soignent pas ou ne pensent pas comme tout le monde."dry.gif

la-delation-aveugle/

"L'enfer est pavé de bonnes intentions" v


">

texte libre 4 en haut à droite

texte libre n° 2 à droite au milieu

ECOUTER en LISANT: (Phil Glass)

années 50 époque moins constipée que maintenant qu'est-ce qu'on vous regrette !
Je suis un sentimental - Eddie Constantine SaveFrom.net

NOUVEAU:  ICI LES CHANTS DE TOUTES LES ESPECES D'OISEAUX DU MONDE ENTIER  

Voyages en ASIE

 

FLORE EN LIGNE !

identification des plantes

identification des fleurs composées (à capitule)

herbier très détaillé des espèces les plus courantes

 

IMMONDE ! on se croirait en URSS !

alors la frontière n'existe plus: http://www.maitrepo.com/a

Haïkus

jouer au TAROT : télécharger

rue Affre  

  Fabuleux ROSSINI SaveFrom.net
v Abdelhalim Hafez

v "ah  mais ça ne finira jamais"
v Je veux dire au monde une histoire
*pour découvrir le monde des insectes, FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres
c'est vrai, en France aussi on ne voit presque plus jamais de mouches! comment ça se fait?

tous les oiseaux, chants, etc

situation  terrifiante

v NOTRE PLANETE INFO

Que reste-t-il de la démocratie?
Une vraie société c'est ça

une évolution politique véritablement glaçante  

le vin le meilleur aliment anti-vieillissement:

¿Seremo entregados a los barbaros fieros?
¿Tantos milliones de hombres hablaremos inglés?
¿No hay mas nobles hidalgos ni bravos caballeros ?
¿Callaremos ahora para llorar despues? (Ruben Dario)

patriotisme pas mort vive la Russie !



Tites boules émotives pour vos commentaires
                                     
 
                

PLIAJ MIENETOJ

d'autres ici

nous ne sommes qu'une poignée à percevoir la gravité du phénomène et ses menaces sur les libertés individuelles.pureté et santé ces notions ont été un cocktail explosif chaque fois que l'Etat s'est focalisé névrotiquement dessus n'est-ce pas ?le tabac comme "rideau de fumée" 

le si beau et si expressif visage de barbara !  on aurait envie de le couvrir de baisers  "Quand reviendras-tu ?"

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre " Quand reviendras-tu?" en bleu au-dessus du cadre,ili sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée



http://www.lipsheim.org/forum/agora/
*
éthique des bistrots versus milices 

1/ Ne plus être muet : faire circuler ces informations autour de soi.
2/ Ne plus financer la mondialisation : consommer uniquement local, régional, artisanal.
3/ Ne plus respecter les lois liberticides : désobéir.
4/ Ne plus consommer la propagande : jeter sa télévision et sa radio.
5/ Ne plus être invisible : parler, faire du situationisme, occuper la rue.
6/ Ne plus être un esclave : devenir paysan, artisan, commerçant, indépendant.
7/ Ne plus être dépendant : devenir autonome (énergie, alimentation, santé, culture).
8/ Ne plus être un robot : rire, danser, chanter, dessiner, fumer, boire, partager, découvrir, etc.

">

texte libre au milieu à droite

">

les vrais liens TOUS