Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
http://miiraslimake.hautetfort.com/

">
puisque le nouvel over-blog est une vraie merde mon futur blog sera (y aller regarder dès maintenant) : http://miiraslimake.eklablog.com
QuAnd celui-ci s'arrêtera il faudra aller chercher la suite à cette adresse
VOXimage.png
  "Sur vojo de l'vivo nun vagas mi sola,
Senzorge al kie la tempo min blovas;
Ĉar, kvankam min celus eĉ vorto konsola,
En aĝ' mia nuna mi vivi ne povas" (Edmond Privat)Presidentielles 2012 sortie de l'euro 
Union populaire republicaine
q uand ce blog s'arrêtera il faudra aller le chercher sur cette adresseand celui-ci s'arrêtera il faudra aller le chercher à cette adresse

Texte Libre 1 en-tête

VIVE LE MRAP ! VIVE LES CATHOLIQUES !

le scandale du siècle Durant 50 ans on a cultivé l'horreur de l'URSS son totalitarisme, sa barbarie cauteleuse, ses flics puants, son intrusion dans la vie privée des gens, on nous a fait peur de ce contre-modèle c'était l'abomination le danger qu'on opposait à nos pays civilisés et libres Et dire qu'on était prêt à faire la guerre pour ne pas tomber dans une telle société maintenant on les imite! en pire ! u-p-r Asselineau le seul qui interdira les RFID LA Banque Centrale Européenne n'est « INDÉPENDANTE » que d'une seule chose : DU SUFFRAGE UNIVERSEL  Arnaques de la GRANDE DISTRIBUTION Turquie état policier barbare pour nos enfants nos familles la société Refus TOTAL directive scélérate Les américains ont PEUR de s'indigner c'est le but recherché Morts etat-d'Anne  LES MOTS argument de mouton fasciste DEFENSE des DATES seuls ceux qui ont connu ça comprennent horreur Mépris des gens atteintes à leur dignité et conditions de vie ce qui viendra après LES LABOS  Marksaj studoj

à BAS l'invasion amerloque ! à bas l'anglicisation obsessionnelle d'OVER-BLOG !!!

Recherche

Texte libre 2 en bas à droite

Un seul Etat ce n'est pas l'apocalypse ni la fin du monde

on n'avait plus entendu ce genre de propos depuis la fin de l'URSS et du KGB

avant la purification ethnique 
v"ce qu'il y a de terrible quand on cherche la vérité c'est qu'on la trouve"
v Kawther Salam
ECOUTER en LISANT:

un peu de métaphysique

un chagrin insondable

v Shajarian :

Kazi Nazrul Islam le grand poète bengali


Dum vivas mi :

*Le Temps des Fleurs (et le temps où Dalida vivait)

* Un jour tu verras 

Steve Reich:

 

BRUCH le plus puissant concerto 

Ils disent

 Natacha Atlas :


Savoir, résister, avant qu'il ne soit trop tard

des choses que vous n'avez pas vues à la télé

(que réfléchissent ceux qui se chauffent au fuel: Est-ce que vous retrouvez vos chaudières effondrées après une nuit de fonctionnement?)

v la fatwav les humanistes commencent à prendre peurv Espace Libre

par exemple

les "experts" en qui on met notre confiance sont achetés et mententv

SAVEZ-VOUS QUE MAINTENANT IL Y A UN DICTIONNAIRE chinois- français SUR INTERNET ?

v sud de l'Iran
v les couleurs de l'INDE

v mousselines: "vents tissés" disaient les romains

histoire de l'INDE - 1ère partie

nostalgie d'Alger

l'argentine  est un des plus beaux pays au monde
v à la frontière Sino-Mongolev monts Altaï en Sibérie:  Fabuleux !v la Pologne

on vous donne des idées caricaturales sur les gens,
les trouvez-vous vraiment "constipés" ces iraniens? :
sauf comme tout le monde quand ils sont sur la  tombe de leur mère

v devant une logique comme celle-là le refus doit être total ! v  

Un texte capital à lire "comme boivent les poules: en relevant fréquemment la tête pour faire couler" : Le racisme anti-pauvres

toutes les espèces végétales et animales aves liens images etc
 SEA SHEPHERD

La végétation d'Uruguay

TOUTE l'actualité scientifique

DANIEL faisait partie du "Mouvement du Graal"en mémoire de lui les voici

présentation

 

v ATTRACTEURS ETRANGES v fractales v Morphogénèse

v NOUVEAU ! Un portail sur le monde musulman

carnets de poésie

Comte-Sponville

MES PIEDS SE SONT SEPARES DE TES PIEDS

La nature vampirique du capitalisme actuel qui vit de suçer la vie des êtres et des peuples":
Le capitalisme est devenu le plus grand ennemi de  l'individu
vie cauchemardesque des américains de classe moyenne
v une vision autoritaire et monochrome de la société


archives totales ">

texte libre 3 = vrai accès aux archiv

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 18:59

Oui, c'est comme certains mots de la langues française eux aussi de plus en plus dévoyés et couvrant des Idoles perverses et dangereuses, en Angleterre "care" est devenu un concept administratif, aux relents d'un totalitarisme bien-pensant, d'une abjecte barbarie et d'un répugnant jésuitisme.
Si vous n'en êtes pas convaincu arrangez-vous vous voir chef-d'oeuvre de Ken Loach, le film "Ladybird", vous en sortirez le coeur brisé et avec une haine profonde envers certaines gens, certaines mentalités, et certaines institutions, du moins telles qu'elles sont gérées en G-B (en France aussi, j'ai entendu certaines histoires) :
http://www.universcine.com/films/ladybird

 

 

"Derrière la fausse humanité des modernes, se dissimule une barbarie ignorée de leurs prédécesseurs" (Engels, cité par J-C Michéa)

Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 18:29

Oléron, autrefois il y avait des alouettes qui volaient dessus, si l’on en croit les enregistrements de Jean-Claude Roché, c’était dans les années 60 (tous ses enregistrements sont datés) quand la France existait encore. Maintenant je suppose qu’on va les tuer - pardon « euthanasier » ! – pour des raisons de sécurité, non ? qu’on va les accuser de constituer une nuisance par leur chant incessant et suite aux plaintes des riverains ; et puis comme elles respirent, et ainsi émettent du gaz carbonique, qu'on va décider, au nom de la protection de l’environnement de les faire disparaître.

Partager cet article
Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 18:18

Rajesh investigates the way we view the lens and the way it views us.


there is something rotten in the kingdom ...

Et ce n'est pas un cas isolé du à la mentalité détraquée d'un individu particulier, c'est la société britannique, ses "Instances" (selon le terme qu'on utilisait en URSS) plus exactement, qui sont détraquées, c'st un phénomène général : "Photography is under attack. Across the country it that seems anyone with a camera is being targeted as a potential terrorist, whether amateur or professional, whether landscape, architectural or street photographer."
contre lequel quelques uns essayent de se mobiliser :
http://photographernotaterrorist.org/

et ça va se développer,à cause , en plus de la "PRIVATISATION" (c'est à dire la soumissopn au "Corporate power" en français le Grand Capital) DE L'ESPACE PUBLIC (c'est à dire appartenant, théoriquement, à tous les être humains du pays)

<< Ville privée, vie contrôlée…

Par The Guardian, le 21/12/09.

Au nom de la rénovation urbaine, d’importantes parties de villes comme Londres et Liverpool sont aujourd’hui la propriété de sociétés privées. Et des activités aussi anodines que déjeuner ou prendre des photos y sont désormais interdites.

Le journaliste du Guardian Paul Lewis est le dernier d’une longue liste de présumés contrevenants à avoir été arrêtés et interrogés après être entrés par erreur sur un domaine privé. Lewis a été interpellé et fouillé par la police conformément au paragraphe 44 de la loi antiterrorisme, pour avoir pris des photographies du “Cornichon” de Norman Foster, un des édifices les plus célèbres du Londres moderne. Dans tout le pays, les activités les plus innocentes font aujourd’hui l’objet d’un contrôle et d’une surveillance qui ne sont pas nécessairement sanctionnés par des lois antiterroristes. Il faut y voir la conséquence de l’emprise croissante du secteur privé sur les municipalités. Liverpool One, qui couvre 34 rues en plein cœur de Liverpool, est en fait la propriété de Grosvenor, société immobilière du Duc de Westminster, qui a loué l’intégralité du site, dont les rues et les lieux publics, au conseil municipal pour 250 ans. Des quartiers entiers de Bristol et Leicester, ainsi que Stratford City, à Londres, qui s’annonce comme le plus grand projet de tous, appartiennent aux sociétés immobilières qui les gèrent. Avec près de 85 hectares, Stratford City, l’un des sites stratégiques des Jeux Olympiques de 2012, sera une ville privée dans la ville. Les politiques et les promoteurs soulignent que ce sont des lieux qui attirent les gens, qui s’y rendent en masse pour y faire leurs courses. Ils n’en représentent pas moins un défi pour la vie publique, la culture et la démocratie telles qu’on les a connues dans les villes britanniques pendant un siècle et demi.

Toutes sortes d’activités apparemment inoffensives – la pratique du skate-board, des patins à roulettes, voire le fait de déjeuner dans certains endroits – sont régulièrement proscrites, tout comme le fait de filmer et, bien sûr, de prendre des photos. Il en va de même de la mendicité, des sans-abri, de la distribution de tracts politiques et de l’organisation de manifestations politiques. Au lieu de la diversité indissociable des grandes artères, nous sommes en train de créer des enclaves stériles sous haute sécurité, patrouillées par des polices privées appuyées par des réseaux de vidéosurveillance. Et loin de renforcer notre sensation de sécurité, cette atmosphère ne fait que nous rappeler les dangers qui nous entourent et alimenter notre peur de la délinquance. Pourtant, peu de gens sont conscients de ces changements qui se déroulent littéralement sous nos yeux. La plupart considèrent que puisque les rues ont toujours été un espace public, elles continueront à l’être. En réalité, au début du XIXème siècle, des villes comme Londres étaient aux mains d’un petit groupe de propriétaires privés, ducs et comtes pour l’essentiel. Ils détenaient par exemple quelques-uns des plus beaux parcs géorgiens, et les premiers parcs victoriens. Ce que l’on ne voit plus aujourd’hui, ce sont les forces de sécurité privées employées sur ces domaines pour en interdire l’accès à quiconque n’y était pas autorisé, sans parler des nombreux portails, barrières et guérites.

(…)  »

La suite et la fin de cet article sur Presseurope.

 

 

allez vous étonner que j'ai pensé en premier lieu à ce pays pour la devinette de la rédactrice de Bazaro

http://miiraslimake.over-blog.com/article-okcidenta-e-ropo-mallibera-teritorio--42164058.html



vers 1970 un livre avait paru (et eu du succés) sous le titre "Demain le Moyen-Age" eh bien ça y est   on y est !!
"c'était bien la peine que Ducroc y se décarcasse", des siècles de progrès, des millions de gens qui ont luttés pour la liberté la Civilisation, le droit, la démocratie, etc (et souvent  sont morts pour ça) pour en revenir à une société pareil (pire que le Moyen-Age en fait car avec leurs teĉniques modernes, et les techniques dans l'art de bourrer le crâne des gens, etc) http://www.syti.net/Topics2.html

Partager cet article
Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 23:00
Un universitaire Italien décide de boycotter les aéroports État-Uniens et appelle tous les autre intellectuels européens à l'imiter
"Non au tatouage Biopolitique" par Giorgio Agamben

G. Agamben est professeur de philosophie à l'Université de Venise et New York

"Les journaux ne laissent aucun doute : qui voudra désormais se rendre aux Etats-Unis avec un visa sera fiché et devra laisser ses empreintes digitales en entrant dans le pays. Personnellement, je n'ai aucune intention de me soumettre à de telles procédures, et c'est pourquoi j'ai annulé sans attendre le cours que je devais faire en mars (2004) à l'université de New-York.

Je voudrais expliquer ici la raison de ce refus, c'est-à-dire pourquoi, malgré la sympathie qui me lie depuis de nombreuses années à mes collègues américains ainsi qu'à leurs étudiants, je considère que cette décision est à la fois nécessaire et sans appel et combien je tiendrais à ce qu'elle soit partagée par d'autres intellectuels et d'autres enseignants européens.

Il ne s'agit pas seulement d'une réaction épidermique face à une procédure qui a longtemps été imposé à des criminels et à des accusés politiques. S'il ne s'agissait que de cela, nous pourrions bien sûr accepter moralement de partager, par solidarité, les conditions humiliantes auxquelles sont soumis aujourd'hui tant d'êtres humains. L'essentiel n'est pas là. Le problème excède les limites de la sensibilité personnelle et concerne tout simplement le statut juridico-politique (il serait peut-être plus simple de dire biopolitique) des citoyens dans les Etats prétendus démocratiques où nous vivons.

On essaie, depuis quelques années, de nous convaincre d'accepter comme les dimensions humaines et normales de notre existence des pratiques de contrôle qui avaient toujours été considérées comme exceptionnelle et proprement inhumaines. Nul n'ignore ainsi que le contrôle exercé par l'Etat sur les individus à travers l'usage des dispositifs électroniques, comme les cartes de crédit ou les téléphones portables, a atteint des limites naguère insoupçonnables.

On ne saurait pourtant dépasser certains seuils dans le contrôle et dans la manipulation des corps sans pénétrer dans une nouvelle ère biopolitique, sans franchir un pas de plus dans ce que Michel Foucault appelait une animalisation progressive de l'homme mise en œuvre à travers les techniques les plus sophistiquées. Le fichage électronique des empreintes digitales et de la rétine, le tatouage sous-cutané ainsi que d'autres pratiques du même genre sont des éléments qui contribuent à définir ce seuil. Les raisons de sécurité qui sont invoquées pour les justifier ne doivent pas nous impressionner : elles ne font rien à l'affaire.

L'histoire nous apprend combien les pratiques qui ont d'abord été réservées aux étrangers se trouvent ensuite appliquées à l'ensembles des citoyens.

Ce qui est en jeu ici n'est rien de moins que la nouvelle relation biopolitique « normale » entre les citoyens et l'Etat. Cette relation n'a plus rien à voir avec la participation libre et active de la sphère publique, mais concerne l'inscription et le fichage de l'élément le plus privé et le plus incommunicable de la subjectivité : je veux parler de la vie biologique des corps. Aux dispositifs médiatiques qui contrôlent et manipulent la parole publique correspondent donc les dispositifs technologiques qui inscrivent et identifient la vie nue : entre ces deux extrêmes d'une parole sans corps et d'un corps sans parole, l'espace de ce que nous appelions autrefois la politique est toujours plus réduit et plus exigu.

Ainsi, en appliquant au citoyen, ou plutôt à l'être humain comme tel, les techniques et les dispositifs qu'ils avaient inventés pour les classes dangereuses, les Etats, qui devraient constituer le lieu même de la vie politique, ont fait de lui le suspect par excellence, au point que c'est l'humanité elle-même qui est devenue la classe dangereuse.

Il y a quelques années, j'avais écrit que le paradigme politique de l'Occident n'était plus la cité, mais le camp de concentration, et que nous étions passés d'Athènes à Auschwitz. Il s'agissait évidemment d'une thèse philosophique, et non pas d'un récit historique, car on ne saurait confondre des phénomènes qu'il convient au contraire de distinguer.

Je voudrais suggérer que le tatouage était sans doute apparu à Auschwitz comme la manière la plus normale et la plus économique de régler l'inscription et l'enregistrement des déportés dans les camps de concentration.

Le tatouage biopolitique que nous imposent maintenant les Etats-Unis pour pénétrer sur leur territoire pourrait bien être le signe avant-coureur de ce que l'on nous demanderait plus tard d'accepter comme l'inscription normale de l'identité du bon citoyen dans les mécanismes et les engrenages de l'Etat.

C'est pourquoi il faut s'y opposer."
c'était en 2004, depuis la situation a encore empiré, fortement
L'image “http://www.noslibertes.org/images/Prison3.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Une dérive continue - ce qui montre bien la justesse de l'adage latin : principiis obsta et finem respice



Partager cet article
Repost0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 17:58
Katoj kaj humanismo
oui, il serait souhaitable que les humains prennent
modèle sur les chats et s'imprègnent de leur esprit
insoumis ce serait le seul espoir pour la civilisation
 
ŝajnas, ke mia kato eble iĝos korinklinema; iom post iom, oni paciencu, kiel pri ĉiuj „homaj“, liberaj, personaj transformoj, aferoj respektendecaj. Ĝis nun li estis tiel, kiel oni ĝenerale prezentas katojn : egoista, memstarema, voluptema korpe, sed tute ne „pneŭmatika“ (kiel dirus Vladimir Jankeleviĉ). Li havis la egoismon de juneco. Sed estas kiel ĉe ĉiuj : kun maljuniĝo emocia maturiĝo okaziĝas; jes, kondiĉe ke oni konservintu sian infankoron, nepre - se ne, neniam oni estos alio ol pli kaj pli etecan pupon ! - aĝinĝanta oni iĝas pli profunde sentema, kaj aliaj aĵoj. Do li eble finfariĝos “malsovaĝigita”, kiel la vulpo (en la hindia « लोमड़ी ») - छोटे राजकुमार को लोमड़ी ने कहा- „la vulpo al la Eta Princo diris“; Eble iam « li » (la « » ne ĉar li estas kato, sed ĉar li estas eksvirigita !) estos tiel korinklina kiel estis „Poupounette“, mia kompatinda maljuna estulino. Kiu estis tiom amema, dum restante tamen, kompreneble, egale memstarema, obsede, nepre, viscere liberema, kiel estas tiom ece katoj. Jes, dezirindas ke la homoj estus tiel, kiel la katoj, ili endus preni modelon laŭ ili ; estus bone por la civilizo, ĉu ne ? La nuna totalisma, Pruseca, « politically-correct »-eca diktaturo de nunaj modernaj sufokaj, « Orwellaj », Aldous-Hŭxley-aj, socioj disfalintus, kaj estus ankoraŭ esper’ pri savi la Civilizecon kaj la homajn valorojn. Jes, endus, ke ĉiuj la homoj en niaj socioj ekfaradus ia « pasiva rezistado », malsubmetiĝo, ne fronta kontraŭstarado, jam tio ne plu havus ŝancon, sed perkulise, surdumadante, stultŝajnumante, per ĉiaj forkuroj, neobeo, senvalidigo de tiu aroganta memkontenta malvarmega diktaturo. Sed ne estas.

Tiomlonge, ke Brigitte Bardot ne estos ministro, oni ankoraŭ havos, iom, la rajton havi katojn ! Jam nun oni faras al ili tion, kion oni baldaŭ faros ankaŭ al la homoj. Poste, ne plu estos iu ajn espero.

Tiomlonge, ke estos katoj, estos espero ; poste estos finita, la homaro povos morti.


Apprendre à Désobéir
voilà ce qu'il faut
Souvenons-nous de ce que dit Catherine Baker :
"La seule lutte profondément utile à mener, ce n'est pas contre l'autorité, mais contre la soumission. Là seulement, le pouvoir, quel qu'il soit, est perdant"
d'ailleurs comme l'avait compris Thoreau
« L'oppresseur ne se rend pas compte du mal qu'implique l'oppression tant que l'opprimé l'accepte. »


“La liberté n'est pas dans l'État, elle est dans l'homme, car il est dans la nature du Prince de contraindre, il est dans la nature des personnes d'être elles-mêmes. L'important est moins de définir les libertés politiques que de maintenir chez les individus la religion, et la pratique, de l'acte personnel. Les peuples libres ne sont pas forcément ceux qui ont une constitution politique libérale. Qu'importe même un gouvernement dictatorial, si face à lui, la recherche et la décision personnelle, règnent dans la vie sociale, tandis que la tyrannie ne fait qu'affirmer contre elle, un peuple doublement épris d'indépendance. Ce qui compte n'est pas écrit dans les textes, mais vécu en esprit et dans l'acte. Car tout esprit authentique nourrit le geste qui le nourrit. Si nous avons perdu l'esprit de liberté, c'est bien parce que nous vivons dans une civilisation qui l'exclut du geste quotidien.” (Bernard Charbonneau


 
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 08:43

Décodage de 25 techniques de désinformation

Voici quelques techniques courantes utilisées par différents organes de pouvoir – publics ou privés – cherchant à occulter des vérités qui dérangent. Il est utile de garder ces concepts à l’esprit lors de la lecture d’informations relatives à des sujets controversés (ils sont nombreux) … pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont. Faites le test. Vous serez sans doute surpris de constater à quel point ces procédés percolent au travers de nombre de propos tenus par des instances officielles, des "experts" et par extension de nombreux médias.

Technique n°1 : Evitement
Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.
Technique n°2 : Superficialité
N’aborder la controverse qu’en périphérie, sur des points mineurs voire pittoresques. Eviter soigneusement les points clés de l’argumentation.
Technique n°3 : Indignation
Rejeter le sujet de façon indignée ("jamais une chose pareille ne serait possible"). Jouer sur le sentiment d’incrédulité ("il y aurait eu des fuites", "ça se saurait", …)
Technique n°4 : Rumeur
Considérer la controverse comme une rumeur de plus, sans fondements, quels que soient les arguments présentés.
Technique n°5 : Homme de paille
Présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée, en sélectionnant son argument le plus faible, en amplifiant sa portée puis en le détruisant.
Technique n°6 : Messager
Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que "excentrique", "extrême-droite", "gauchiste", "terroriste", "conspirationniste", "radical", "fanatique", ou même "blonde" etc…
Technique n°7 : Biais
Exacerber tous les faits qui pourraient donner à penser que l’opposant opère en dissimulant ses véritables intentions ou est sujet à tout autre forme de biais.
Technique n°8 : Confusion
Quelque soit le niveau de la polémique mais sans y faire référence, confirmer la thèse officielle par un communiqué laconique sur une nouvelle étude favorable et rassurante.
Technique n°9 : Autorité
S’associer à l’autorité (organismes internationaux etc.) et présenter ses arguments avec suffisamment de jargon, de détails techniques et de sources pour les crédibiliser.
Technique n°10 : Innocence
Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.
Technique n°11 : Amalgame
Associer les charges de l’opposant à des charges farfelues facilement réfutables, qu’elles soient antérieures ou le fait d’autres opposants. En y étant associées, les charges subséquentes, quelle que soit leur validité, sont alors beaucoup plus facilement discréditées.
Technique n°12 : Diviser
Diviser pour mieux régner et par extension mettre l’accent sur les différences entre les différents courants des opposants et l’impression de chaos que cela procure.
Technique n°13 : Pseudo-débat
Présenter la version de l’opposant en premier lieu puis démentir par une succession de déclarations issues de sources faisant apparemment autorité.
Technique n°14 : Confession
Admettre avec candeur que des manquements (mineurs) ont été identifiés et que des solutions ont été apportées. Les opposants cependant en ont tiré parti pour gonfler la controverse et tenter de démontrer ce qui n’existe pas.
Technique n°15 : Edulcorer
Utiliser des termes techniques sans contenu émotif pour décrire le problème.
Technique n°16 : Enigme
Les énigmes n’ont pas de solution. Etant donné la multitude des paramètres, des intervenants et de leurs interactions, le sujet est bien trop complexe pour ne pouvoir être jamais résolu. Une technique couramment utilisée pour décourager ceux qui cherchent à suivre…
Technique n°17 : Solution complète
Eviter le problème en exigeant de l’opposant qu’il fournisse une solution complète à la résolution de la controverse.
Technique n° 18 : Omission
Omettre des preuves, des publications ou des témoignages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être couvert.
Technique n°19 : Sang froid
Amener l’opposant à argumenter dans une position difficile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décrédibiliser.
Technique n°20 : Expertise
"You don’t bite de hand that feeds you", disent les Anglais. Créer son propre groupe d’experts et le financer directement ou indirectement.
Technique n°21 : Preuve impossible
Ignorer les preuves présentées par l’opposant comme étant non pertinentes et lui demander des preuves inaccessibles, que ce soit matériellement (non disponibles ou soustraites au regard du public), techniquement (années de recherche) ou financièrement.
Technique n° 22 : Déni
Dénier toute crédibilité ou être extrêmement critique vis à vis de publications, de témoignages ou même de propos officiels d’organes de pouvoir, en les désignant comme des "sources non valides" ou "des éléments sortis de leur contexte".
Technique n°23 : Fausse preuve
Introduire des éléments contradictoires par rapport à l’argument de l’opposant, au besoin en fabriquant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scientifiques au protocole particulièrement étudié.
Technique n°24 : Grand Jury
Organiser un grand jury ou des états généraux avec tous les atours de la consultation la plus large et la plus ouverte qui soient. Neutraliser ensuite les sujets qui fâchent et présenter le rapport final comme étant l’état du consensus général.
Technique n°25 : Diversion et distraction
Créer l’événement ailleurs pour distraire et écarter l’attention du public.

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 11:37
j'avais déjà montré http://miiraslimake.over-blog.com/article-1660562.html les procédés classiques et modernes par lesquels les possédants, hommes de pouvoir, clans mafieux militaires et autres tordus pervers avaient fait de la démocratie rien d'autre qu'un moyen plus habile de faire bien tenir le peuple  tranquille, une fois qu'on arrive à la vider de son sens et à obtenir que le peuple ne vote pas :
"La stratégie générale et universelle des riches et des exploiteurs face à la démocratie c’est de faire en sorte que les pauvres ne votent pas (car forcément, c’est leur hantise, si ceux-ci votaient pour un parti un programme ou un dirigeant qui représente leurs intérêts, la démocratie invariablement ou presque conduirait à un régime visant à mettre fin aux privilèges et à la main-mise des classes exploiteuses, puisque le peuple est plus nombreux)."

Mais maintenant le monde anglo-saxon, dont c'est un trait TYPIQUE, (et bien sûr ça gagne petit à petit le monde entier, France compris, attention !!!!) a trouvé encore une autre méthode de bailloner toute contestation  - jusqu'au constat même de cette pratique et de cette situation !!!!   - toute dénonciation des crimes de la mafia au pouvoir, oui c'est le système "Mafia" (eux aussi comme les totalitarisme d'entre-deux guerres, n'étaient qu'un premier essai grossier et maladroi du'unu tendance lourde qui maintenant est perfectionnée) rendu légal ! et pratiquée non plus à coup de browning mais de procès.

"En réalité, cette stratégie que nous vivons comme un S.L.A.P.P (Strategic Lawsuit against Public Participation) ou « poursuites-baillons » est bien connue dans le système judiciaire anglo-saxon. Elle vise à protéger les intérêts du plaignant en étouffant, d’une part, tout débat public sur ses agissements et d’autre part, le défendeur par les moyens financiers et procéduriers disproportionnés qu’il est obligé de mettre en œuvre pour se défendre. Ainsi, Barrick Gold et Banro nous réclament la somme totale de 11 millions de dollars à titre de dommage-intérêts ! A noter que nous faisons, en plus, l’objet d’une mise en demeure nous enjoignant de ne plus utiliser le terme de « poursuite-baillon » pour qualifier cette procédure, sous peine de devoir payer des dommages-intérêts supplémentaires"

*
"Il y a également le problème de l’accès à la justice pour les citoyens ordinaires, qui ne peuvent faire valoir leur droit à la liberté expression, tant la procédure judiciaire est longue et onéreuse. Il faut aussi souligner que nous ne sommes pas les seuls à être victimes de « poursuites-baillons » au Canada puisqu’il y a actuellement plusieurs cas en cours, lesquels concernent souvent de simples citoyens."
*
 http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-delphine-abadie-noir-canada-au-canada-la-democratie-est-en-danger--41498550.html
*
ça devient une pratique systématique dans la société libérale-fasciste actuelle, et une de ses armes préférées et les plus vicieuses.
La démocratie, et même les plus élèmentaires libertés sont menacés !


v


Partager cet article
Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 17:27
Vous vous souvenez quand on nous a forcé à la "bancarisation" ? (comme on nous a forcé plus tard au tatouage des chiens et chats) pareil pour notre argent , surveillé et condamné au passage obligé dans ces organismes toujours fermés et orwelliens, et qui supprime le chéquier, rendu pourtant obligatoire, à des millions de malheureux persécutés toujours plus. Voici ce que dit qq sur un forum, très bonne question qu'il pose, non?

"Il n'y a personne qui se pose le problème : Mais ais-je vraiment besoin d'une Banque ?
"L'obligation" de disposer d'un compte bancaire pour percevoir une rémunération et la suppression du chèque au porteur retirable au guichet sans frais date de la fin des années 70.
Ces pressions seraient d'ailleurs aujourd'hui dénonçiables au niveau de la juridiction européenne.
Comment on faisait avant la généralisation du système bancaire.
J'ai connu le temps où j'étais payé chaque fin de semaine, le contremaître passait dans l'atelier et remettait à chacun sa semaine en liquide. Plus tard j'ai connu dans une grande entreprise nationale "Air France" dans le début des années 70, ou tous les débuts de mois entre le 3 et le 5, j'allais chercher ma paye à la compta.
On faisait des enveloppes qui représentaient la gestion du budget en début de mois.
Chez les pauvres, les prolos, les journaliers agricoles, nous n'avions pas de chéquiers, ni compte courrant. Quand on avait besoin d'acheter quelque chose, on économisait ou l'on signait des traites et l'on portait les sous, et chaque fois qu'on avait acquitté sa dette, on récupérait la traite.
Les prestations sociales étaient payées sous forme de mandat que l'on encaissait au bureau de poste.
Bref, il y avait une circulation de l'argent à deux vitesse, une pour les pauvre et une pour les riches. Les banques et les organismes financiers ne s'intéressaient qu'aux cadres, professeurs et professions libérale. Souvent dans le quartier l'épicier, le boulanger, voire l'artisan était comme nous et n'avait pas lui non plus de compte bancaire.
À partir de quand, nous a-t'on "obligé" à adhérer au système commercial bancaire.
Aujourd'hui quand on vit avec un smig ou un RMI, a t'on vraiment besoin des services d'une banque ?
Et enfin comment se désengager du système bancaire qu'il soit ou non étique ?

PS: Déposer ses économies auprès d'un organisme financier éthique me paraît encore envisageable ; mais une banque éthique (voire équitable) me semble être un oxymore."

peu-t-on encore échapper à cette pieuvre devenue orwellienne? un peu tard après 35 ans maintenant! Ou y a-t-il moyen de trouver des alternatives ?
Le débat est ouvert.


PS : je crois qu'il serait conseillé de vous procurer le livre de l'indispensable (par son blog http://www.jovanovic.com/blog.htm ) Pierre Jovanovic "777" ou au moins de lire les 40 pages téléchargeables gratuitement  : http://www.jovanovic.com/ws777.htm 
Bon! je ne sais pas ce que valent ses élucubrations angéliques mais pour ce qui est du constat et de l'économique, là ce sont des "hard facts" et des vérités parfois trop oubliées qu'il nous rappelle.
Donc concernant le problème si-dessus lisez les pages 21 et 22.
Maintenant, quand on voit ce qui s'est passé, mais surtout ce qui se passe et qui menace, au niveau des libertés et du totalitarisme du "Légal-terrorisme" et du pouvoir des Bilderberg et autres NWO, on se dit qu'en se laissant faire par cette "famille" de gangsters racketteurs on a cloué les clous de notre cerceuil .....

"les banquiers se sont interposés entre vous et votre argent, et cela depuis 1980 seulement. J'ai montré aussi que: 1) Visa veut supprimer l'usage de l'argent liquide à partir de 2012; et que 2) depuis presque 2 ans, les banques françaises ont progressivement empêché les gens de retirer leur argent de la banque. Par exemple quand papy a voulu retirer 2.000 euros en liquide, eh bien il a dû prévenir, 48 heures à l'avance, excusez du peu, messire le directeur, qui, du haut de sa grandeur de "seigneur banquier", condescendît éventuellement à lui donner ses 2.000 euros en piècettes, à condition qu'il réponde bien à ses questions inquisitives "c'est pour quoi faire?", et qu'un bazar qui s'appelle TracFin n'établisse pas que notre papy est un dangeureux terroriste parce qu'il veut les offrir à ses petits-enfants... Et regardez bien: quelle est la première mesure imposée aux Grecs par l'UE ? L'OBLIGATION DE TOUT PAYER EN CHEQUE OU CARTE pour les sommes au-dessus de 1.500 euros. IL SERA ILLEGAL DE PAYER EN LIQUIDE TOUTE SOMME AU-DESSUS.  Les Danois ont la même règle depuis 2 ans. Obligation de tout payer en chèque ou carte de crédit. Les banques ont discrètement établi cette règle dans tous les pays de la CEE... Ainsi, le "système" va pouvoir surveiller ce que chaque européen fait de son argent, argent qu'il a quand même gagné en travaillant, qu'il a mis de côté "à la sueur de son front". Cette politique étrange qui consiste à limiter l'accès à l'argent liquide est destinée à supprimer toute liberté aux gens  et aussi à éviter la ruée. En cas de crash par exemple, il n'y aura pas de véritable ruée sur la banque, sauf pour retirer... 1.400 euros, ou moins, sans parler des 30% de gens qui sont à découvert en permanence! La banque gagne à tous les coups, faites vos jeux. A votre avis, qui a demandé à ce que cette limitation devienne une gloablité à l'échelle européenne? C'est évidemment les banquiers qui ont avancé progressivement leurs pions, et cela en toute discrétion. Et tout cet argent bloqué sur le compte, eh bien les banquiers, eux, le placent sur les marchés et ils ne demandent pas votre permission. Voyez plus bas le témoignage de ce monsieur qui a voulu sortir les 200.000 euros de son compte pour acheter une maison en Bretagne. Le banquier a voulu lui donner un prêt plutôt que de voir cet argent partir de son agence!! C'est bien une mise en esclavage des gens que les Etats sont en train de réaliser en collaboration avec les banques, sous prétexte que vous êtes, cher lecteur, un terroriste potentiel.  Quand le patron de Visa a dit en 2003 "on va vers la disparition de l'argent liquide" ce n'était pas une parole en l'air. Qui va hériter de cette manne ?"
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 11:36

Ils ont diminué les morceaux de sucre, qui ne sont plus que des demi morceaux de sucre. Remarquez, ils ont aussi tellement réduit la quantité de café dans la tasse !

par contre ils n’ont pas réduit le prix…. (curieux non ?)

ça fait d’autant plus de bénéf

Mais apparemment être avide de fric c’est sain. Et l’exploitation de l’homme par l’homme c’est « normal » …

Quand on vous disait que le pouvoir était à la Secte des Adorateurs de la Mort. C’est partout, et dans tous les domaines, même subliminaux (peut-être les plus dangereux)

Les « soutanes noires » sont partout.


Partager cet article
Repost0
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 07:00
je sais ce n'est pas ce qui conviendrait un matin de Noël ! mais JUSTEMENT  les valeurs de Noël non seulement sont mortes et enterrées maintenant, mais le monde dans le quel vous vous réveillez n'est pas ce qu'on voudrait appeller une société, je pense qu'une prise de conscience et necessaire, car au-delà du mensonge médiatique et narcotique distillé par exemple par votre télé ce soir la réalité dans laquelle vous vivez la voilà, si !
http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6936




vvv
Partager cet article
Repost0

2CCR

ALAIN BENAJAM
un paysan de l'Allier

http://www.petitions24.net/forum/47277
 Quand on vit dans l'Europe actuelle,on comprend le dégoût et la haine que les gens d'Europe de l'Est avaient pris pour la langue russe
une effarante chape de plomb médiatique pèse sur le basculement linguistique en cours
    defenselanguefrancaise.org Aujourd'hui il y a sur les murs de Paris plus de mots anglais qu'il n'y avait de mots allemands pendant l'Occupation (Michel Serres) Seuls les banquiers peuvent voler le peuple en plein jour sans avoir la police aux trousses...Jovanovic : il faut NATIONALISER LES BANQUES sans aucune indemnité, et mettre au point un tribunal pour les traduire en justice

le NWO alias le N.O.M. = Nouvel Ordre Mafieux

M'ame MEDEF et la  police

Pièces et main d'oeuvre
Olivier Demelenaere

ANONYMOUS
CHISTOPHER BOLLYN 
 INFOSYRIE
TOUCHE PAS à MON LABO !
La misère a un sourire tu sais?  oui je sais
...
SaveFrom.net  
Réseau Voltaire France

Mon site en Espéranto
BASTAMAG

Il faudra bien tenter de trouver des réponses, même si celles-ci peuvent s’avérer explosives 

une vraie civilisation : CAHIERS DE COUTURE

le dissident de Genève

MANIPULATION TOTALITAIRE DIGNE DE L'URSS   Les millliards perdus du Pentagone

Le soupçon d'ue manipulation d'Etat

donner la parole au peuple

ESPERANTO

Le plus grand dictionnaire  espéranto-français en ligne !

FUMER TUE ! CRAC BOUM HUE !

pour écouter ci-dessous cliquer dans le rectangle noir !

tiens des femmes portant un "voile islamique"

dictionnaires multilingues, exemple

Tous ses nouveaux articles sont du plus haut interêt

ambiance de merde, société détraquée et psychosée, rumeur meurtrière, flicaille 1 mort innocent tué par la bétise des gens 

"Tout pouvoir corromp, tout pouvoir absolu corromp absolument" il n'y a pas de pire poison de PIRE en PIRE

 Les pilotes français des avions qui ont fait ça vont-ils être poursuivis par leur conscience pour le restant de leur vie  ? 

Kadhafi (القذافي) dans l'intimité

LABOURSTART

Les-diables-sont-déchainés

Earth Liberation Front

Front de Libération des Animaux

Phil Glass NIGHT TRAIN SaveFrom.net

Mendelssohn Menuhin Furwangler SaveFrom.net

BRAVE NEW WORLD

on réédite les erreurs des années 20 
Forces international

IMMONDE FRANCE transformée en cauchemar !créez des fonctionnaires
Saddam face à l'histoire  

le racisme est en dernière analyse un racisme anti-pauvres reflechissez ... à quand une assoc anti-raciste pour défendre ceux-ci ? ça risque pas: les assoc anti-racistes sont composées de riches et de bourgeois !  L'Occident va crever de ne plus se toucher 

DES GENS 15è arrond. Quand Paris était encore une ville du peuple
défendons la langue française
et les autres domo dico 

 

 

La vraie vie  reconnaitre les papillons  découvrir le monde des insectes: FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres 

tous les oiseaux leur chant etc

France actuelle: HORREUR ABSOLUE à quoi on nous prépare 

17 mesures d'URGENCE
le monde dont nous voulons le contraire de celui qu'on nous impose  tout ça va bientôt être INTERDIT par les arrêtés municipaux fascistes détraqués

http://dont-stop-the-chicha.skyrock.com/

"il va falloir reconnencer à sculpter les facades des maisons, à vivre dans le beau, pourquoi toujours la merde et la sous-merde ?!"

ne pas laisser tomber avant d’avoir commencé, nos enfants ont besoin de nous

dépéchez-vous avant que les règlements municipaux n'interdisent de mettre des plantes odoriférantes dans son jardin: semences BIO de fleurs et de légumes rares 

Joseph Moshe? on a retrouvé Joseph Moshe ! mais comment se fait-il qu'aucune date de liberation n'est indiquée, ni de jugement? et comment se fait-il qu'aucun journaliste n'a pris la peine d'aller le visiter pour en avoir le coeur net sur ce qu'il est?

Diana

Il y a eu 2 génocides, sauf que le deuxième n'a bénéficié d'aucune commémoration

http://www.parasciences.net/

CABANES DANS LES ARBRES

TOUTES LES GALAXIES !

KURT SONNENFELD

Bruxelles 11 septembre 2008

vidéo à regarder jusqu'au bout, c'est là que se trouve le plus important !!

petit à petit ça se sait LA NATURE DU CAPITALISME et la psychologie de ses "kapos"

Chute libre dans la barbarie tout citoyen français vit maintenant dans une insécurité de tout instant, à chaque moment un cauchemar ignoble peut s'abattre sur lui quand on vous disait de pire en pire contre ces horreurs, ce cancer qui ronge la FRANCE lapétition 

pour le receuil de témoignages

la France montrée du doigt par Amnesty International pour les excès de la police et  l’impunité dont jouissent leur auteurs (la Chine nous donne une leçon !)  faute de structure d’enquête indépendante et avec une justice plus prompte à classer les affaires qu’à les juger. et voilà un qui lâche le morceau et explique beaucoup de choses - un témoignage de l'intérieur! - plein d'exemples de cette mentalité Tout ça vient de leur impunité
 http://outre-vie.forum
poésie et astronomie

poésie de Francis Jammes
* discours anti-secte comme support de l’idéologie néolibérale *
apparitions en Egypte

 Daninos disait: "L'esprit, comme le parachute, doit être ouvert pour fonctionner."
* les OVNIs en Argentine 



la lettre de la vieille dame :

les Bistrots Résistants

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre "les Bistrots Résistants" en bleu sous le cadre, qui sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée

 

Ne plus respecter les lois liberticides
 
Zygmunt Bauman
"On a beau parler des droits de l'homme, il faut d'abord respecter l'individu et sa liberté. Sinon, c'est du vent, un beau discours qui ne sert à rien à nous les vivants." (Gao Xingjian)

PAUVRE ARGENTINE!

SANS DROITS SANS VOIX

féroce inégalité des sexes ! quand cela cessera-t-il ?
l'affaire Fortin
halte à l'inhumanité du racisme anti-homme !

papillons  - en 2008  carabus coriaceus ?
oiseaux  dictionnaire HINDI

c'est délicieux  !

cuisine de Rosine
cuisine syrienne
v Merveilleux tableaux

vun miracle nommé Bubulle
une analyse sociologique lumineuse des dérives actuelles :

le critère? être minoritaire !!

"nos impôts utilisés à payer des hystériques qui traitent de secte tous ceux qui ne se soignent pas ou ne pensent pas comme tout le monde."dry.gif

la-delation-aveugle/

"L'enfer est pavé de bonnes intentions" v


">

texte libre 4 en haut à droite

texte libre n° 2 à droite au milieu

ECOUTER en LISANT: (Phil Glass)

années 50 époque moins constipée que maintenant qu'est-ce qu'on vous regrette !
Je suis un sentimental - Eddie Constantine SaveFrom.net

NOUVEAU:  ICI LES CHANTS DE TOUTES LES ESPECES D'OISEAUX DU MONDE ENTIER  

Voyages en ASIE

 

FLORE EN LIGNE !

identification des plantes

identification des fleurs composées (à capitule)

herbier très détaillé des espèces les plus courantes

 

IMMONDE ! on se croirait en URSS !

alors la frontière n'existe plus: http://www.maitrepo.com/a

Haïkus

jouer au TAROT : télécharger

rue Affre  

  Fabuleux ROSSINI SaveFrom.net
v Abdelhalim Hafez

v "ah  mais ça ne finira jamais"
v Je veux dire au monde une histoire
*pour découvrir le monde des insectes, FABULEUX!
http://fauneflore06.site.voila.fr/pages/insecte/insecte.htm#Ordres
c'est vrai, en France aussi on ne voit presque plus jamais de mouches! comment ça se fait?

tous les oiseaux, chants, etc

situation  terrifiante

v NOTRE PLANETE INFO

Que reste-t-il de la démocratie?
Une vraie société c'est ça

une évolution politique véritablement glaçante  

le vin le meilleur aliment anti-vieillissement:

¿Seremo entregados a los barbaros fieros?
¿Tantos milliones de hombres hablaremos inglés?
¿No hay mas nobles hidalgos ni bravos caballeros ?
¿Callaremos ahora para llorar despues? (Ruben Dario)

patriotisme pas mort vive la Russie !



Tites boules émotives pour vos commentaires
                                     
 
                

PLIAJ MIENETOJ

d'autres ici

nous ne sommes qu'une poignée à percevoir la gravité du phénomène et ses menaces sur les libertés individuelles.pureté et santé ces notions ont été un cocktail explosif chaque fois que l'Etat s'est focalisé névrotiquement dessus n'est-ce pas ?le tabac comme "rideau de fumée" 

le si beau et si expressif visage de barbara !  on aurait envie de le couvrir de baisers  "Quand reviendras-tu ?"

NB : pour regarder cette vidéo il faut cliquer sur le titre " Quand reviendras-tu?" en bleu au-dessus du cadre,ili sert de lien avec le site Dailymotion. Là, la video fonctionne et peut être visionnée



http://www.lipsheim.org/forum/agora/
*
éthique des bistrots versus milices 

1/ Ne plus être muet : faire circuler ces informations autour de soi.
2/ Ne plus financer la mondialisation : consommer uniquement local, régional, artisanal.
3/ Ne plus respecter les lois liberticides : désobéir.
4/ Ne plus consommer la propagande : jeter sa télévision et sa radio.
5/ Ne plus être invisible : parler, faire du situationisme, occuper la rue.
6/ Ne plus être un esclave : devenir paysan, artisan, commerçant, indépendant.
7/ Ne plus être dépendant : devenir autonome (énergie, alimentation, santé, culture).
8/ Ne plus être un robot : rire, danser, chanter, dessiner, fumer, boire, partager, découvrir, etc.

">

texte libre au milieu à droite

">

les vrais liens TOUS